Maroc

OPCVM : Bilan positif pour 2015

Les statistiques officielles font ressortir une embellie pour l’industrie des OPCVM en 2015, spécialement les OPCVM investis dans les obligations. 

L’industrie des OPCVM a bouclé 2015 sur une note positive dans une année assez moyenne pour les placements financiers, en ligne avec la contre-performance du marché actions et l’environnement globalement bas des taux. C’est ainsi que les actifs nets sous gestion des OPCVM ont poursuivi leur hausse durant le mois de décembre dernier. En effet, au 31 décembre 2015, ces derniers ont atteint 330,12MMDH contre 314,42MMDH à fin novembre 2015, enregistrant ainsi une hausse mensuelle de 4,99%, relève l’Association des sociétés et fonds d’investissement marocains (l’Asfim) dans sa lettre mensuelle publiée récemment. Cette embellie est due, selon l’asscoiation, principalement à une collecte nette de plus de 13MMDH qui a concerné essentiellement les «OPCVM OMLT». De même, les actifs sous gestion des OPCVM ont pu enregistrer une progression annuelle de 9,84% par rapport aux 300,54 MMDH enregistrés à fin décembre 2014.


Les OPCVM obligataires, plus performants
Dans ce contexte, c’est l’obligataire MLT qui a de nouveau surperformé les différents placements. En 2014, l’OMLT avait déjà survolé les performances avec une variation positive de 11,6%. En 2015, l’obligataire a bénéficié d’une quasi-stabilité des taux avec une légère baisse sur les maturités comme le 5 ans. En conséquence, les OPCVM obligations de moyenne et longue durées (OMLT) et obligations court terme (OCT) ont affiché les meilleures performances mensuelles, qui s’élèvent respectivement à 0,52% et 0,28%, contre -2,20% pour les OPCVM Actions. Pour ce qui est des performances annuelles, ce sont toujours les OPCVM OMLT et OCT qui affichent les meilleures hausses avec respectivement 3,93% et 3,04% contre 11,63% et 4,68% un an auparavant. Alors que les OPCVM actions ont marqué une baisse annuelle de 3%. En effet, malgré le rebond enregistré durant la dernière semaine de décembre à la Bourse de Casablanca avec un indice général du marché ; le Masi, qui a grimpé de 0,37%, le scepticisme des intervenants n’a guère reculé. Les deux principaux baromètres de la place, le Masi et le Madex ont scellé leur contreperformance annuelle à 7,22% et 7,49% respectivement. S’agissant de la capitalisation boursière, elle ne s’est pas soustraite non plus à la baisse qui embrase le marché pour finir ainsi l’exercice à 453,31MMDH, en retrait de 6,43%. Ainsi en termes d’actifs, les OPCVM OMLT enregistrent à l’issue du mois de décembre un total d’actifs nets sous gestion de près de 175,12MMDH. De leur côté, les fonds OCT affichent un total net avoisinant les 48,34MMDH, tandis que les OPCVM Actions font ressortir un total net de 20,44MMDH, d’après l’Asfim toujours. 53% des OPCVM ressortent dans l’obligataire MLT devant le monétaire (21,7%), l’obligataire CT (14,6%) et l’action (6,2%).

Baisse du nombre d’investisseurs
Le nombre d’OPCVM en activité est resté en quasi-stagnation. Ce dernier est passé de 404 à 405 à fin décembre 2015, suite à la création d’un nouveau fonds baptisé OCT «IRGAM Oblibanques» géré par «IRG Asset Management». En 2015, 21 nouveaux fonds ont été créés donnant naissance à 9 OPCVM OMLT, 4 OPCVM OCT, 3 OPCVM Monétaires, 3 OPCVM Diversifiés et 2 OPCVM Actions. Par ailleurs, à fin 2015 toujours, le nombre d’investisseurs en parts ou actions d’OPCVM s’est élevé à 18.006 contre 18.043 une année plus tôt, soit une très légère baisse de 0,21%.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page