Maroc

Moussa Faki en visite au Maroc

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le président de la Commission de l’UA vient d’effectuer «une visite de consultations» de deux jours au Maroc, au cours de laquelle il a été reçu par le roi Mohammed VI.


C’est sa deuxième visite au Maroc depuis sa prise de fonction en janvier 2017. Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’Union africaine, vient d’effectuer un séjour de «consultations» de deux jours dans le royaume. Au cours de sa visite, entamée le 5 juin, le plus haut fonctionnaire de l’UA devait être reçu en audience par le roi Mohammed VI. À l’heure où nous mettions sous presse, aucune nouvelle n’avait encore filtré à propos de cette audience. La veille, le souverain avait offert un iftar au président de la Commission de l’UA, en présence de membres du gouvernement, en plus du chef de l’État gabonais, Ali Bongo, également en visite dans le royaume. Le même jour, Moussa Faki Mahamat s’est entretenu avec le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, au siège du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

La concrétisation de la ZLEC, parmi les priorités                 
À moins d’un mois de la tenue du 31e sommet de l’UA à Nouakchott, nul doute que certaines questions abordées lors de ces entretiens avec les plus hautes autorités marocaines ont porté sur les préparatifs de cette rencontre semestrielle des dirigeants africains. Dans la capitale mauritanienne, il sera notamment question de la lutte contre la corruption en Afrique. La suite à donner aux propositions du Maroc sur la politique migratoire de l’UA figure également parmi les sujets d’intérêt majeur pour le royaume dans ses interactions avec les officiels de l’instance panafricaine. À ce propos, il faut noter que le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, que le Maroc a récemment intégré pour deux ans, a donné son feu vert pour la création d’un Observatoire africain de la migration, suite sur proposition du roi Mohammed VI, désigné par ses pairs «Leader de l’UA sur la question migratoire». La concrétisation de la Zone de libre-échange africaine (ZLEC), est également un des chantiers phare que l’actuelle présidence de la Commission de l’UA s’évertue à réussir, à l’instar du lancement du Marché unique du transport aérien en Afrique (Mutaa).

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page