Maroc

Mobilité des étudiants. L’UPF s’associe au RAMSESS

L’Université privée de Fès (UPF) vient de s’associer au premier Réseau africain pour la mobilité scientifique des étudiants Sud-Sud (RAMSESS).  En tant que co-fondatrice du réseau, l’UPF ambitionne de renforcer les liens et reconnaissances mutuelles avec les pays partenaires du réseau, et ce, afin de promouvoir l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Afrique.

L’Université privée de Fès (UPF) s’associe à une initiative qui encourage à la mobilité étudiante, enseignante et administrative au sein du continent africain. Baptisé «Réseau africain pour la mobilité scientifique des étudiants Sud-Sud» (RAMSESS), ce nouveau réseau permettra de promouvoir l’excellence académique, l’intégration et la coopération entre ses membres.


Elle se veut un moteur de développemen et vise à faciliter l’intégration des universités du Nord d’Afrique et d’Afrique subsaharienne, dans l’espace de l’enseignement supérieur. Cette initiative, lancée dans un contexte marqué par un taux de mobilité intracontinentale faible, espère s’étendre sur le continent afin de créer un espace africain de l’enseignement supérieur.

En tant que co-fondatrice de RAMSESS, l’UPF ambitionne de renforcer les liens et reconnaissances mutuelles avec les pays partenaires du réseau, et ce, afin de promouvoir l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Afrique. Les membres de RAMSESS capitalisent sur des accréditations internationales et le recrutement par voie sélective, accordant ainsi des cursus aboutissant à des formations professionnelles de haut niveau.

Ce projet est ainsi une ouverture à l’internationale à travers des mobilités, des doubles diplomations et valorisation de l’innovation.

Il encourage également, la culture continentale auprès des étudiants du réseau et dans les pays respectifs en impliquant significativement les jeunes étudiants dans l’entrepreneuriat à dimension continentale.

Pour Dr. Kais Mabrouk, co-fondateur du RAMSESS et Deputy CEO du Bouebdelli Éducation Group, «aujourd’hui, ce réseau compte huit universités africaines, près d’un millier d’enseignants et environ 15.000 étudiants tous rassemblés autour du projet RAMSESS, pour permettre aux étudiants de partager des expériences académiques, scientifiques et pédagogiques exceptionnelles».

«La mobilité internationale est à la fois une priorité et un positionnement stratégique de notre université. L’efficacité d’un séjour académique d’études ou d’un stage à l’étranger n’est plus à prouver.

C’est l’occasion rêvée de découvrir d’autres modes d’apprentissage, de s’ouvrir sur des cultures différentes, de pratiquer une langue étrangère au quotidien, de se dépasser et nouer de solides relations», affirment les responsables de l’UPF. Et d’ajouter: «Nous recevons et accueillons également de nombreux étudiants, des 5 continents sur notre campus.

Chose qui nous pousse à construire et à nouer chaque année plus de collaborations avec des institutions tant au Maroc qu’à l’étranger, et à renforcer davantage notre mobilité scientifique Sud-Sud par la co-fondation du réseau international RAMSESS».

Il faut noter que le RAMSESS est une première dans l’histoire du continent africain, dans sa qualité de regroupement de plusieurs universitaires/écoles d’excellence de chaque pays, où chaque établissement membre est leader dans son propre pays.

Il rassemble pour l’heure huit membres, à savoir, l’Université privée de Fès au Maroc, l’Université libre de Tunis en Tunisie, la BGFI Business School au Gabon, l’École MDI en Algérie, l’Institut supérieur de management et de l’entrepreneuriat au Cameroun, l’École de droit et de science politique Akadémia au Sénégal, l’Université Kofi Annan de Conakry en Guinée et l’École d’architecture d’Abidjan en Côte d’Ivoire.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page