Maroc

Meknès : l’Agence urbaine dévoile son plan d’action 2022-2024

15.450 dossiers ont été examinés par l’Agence urbaine de Meknès entre 2019 et 2021. Par ailleurs, les travaux de construction du nouveau siège de l’agence sont quasiment achevés (100% pour les gros œuvres et 90% pour les finitions). 

L’agence urbaine (AU) de Meknès a organisé, mercredi dernier, son 18e conseil d’administration où elle a présenté son bilan d’activité, relatif à la gestion urbaine, pour la période 2019-2021. La rencontre a été également marquée par l’adoption des rapports moral et financier au titre des années 2019-2020-2021, du plan d’action 2022, et du plan d’action stratégique 2022-2024.

Entre 2019-2021, l’AU -qui couvre également les provinces d’El Hajeb et d’Ifrane-, a examiné un total de 15.450 dossiers, dont 5.872 en 2021, 3.728 en 2020 et 5.850 en 2019. Le taux d’avis favorables pour les différents projets examinés s’est élevé à 80%. Le bilan présenté par l’agence met l’accent sur les avancées enregistrées en termes de modernisation de ses services, en particulier l’encouragement et la valorisation de la transformation numérique des prestations proposées.

Dans son mot d’ouverture, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri, a précisé que «l’Agence urbaine constitue un partenaire fondamental pour les collectivités territoriales d’autant plus que l’aménagement du territoire joue un rôle central dans l’encadrement de l’espace et la pérennisation de ses ressources».

El Mansouri a également appelé l’Agence urbaine à déployer davantage d’efforts pour remédier aux problèmes de développement relevant de son champ d’intervention et jouer son rôle dans l’écosystème local, à travers l’adoption d’une approche renouvelée dans la gestion de la chose territoriale.

«L’agence doit poursuivre le processus de généralisation de la couverture en documents d’urbanisme, le redressement des plans d’aménagement présentant des difficultés, le renforcement de la couverture en plans de restructuration, susceptibles de résoudre le problème du foncier, l’amélioration de la communication avec les partenaires et la mise en œuvre du programme d’assistance technique», précise la ministre.

Lors de cette rencontre, les responsables de l’AU ont présenté l’état d’avancement des travaux de construction de leur nouveau siège, lesquels ont atteint 100% pour les gros œuvres et 90% pour les finition. Ce siège assurera, selon eux, l’amélioration de la qualité d’accueil et de service fournis aux citoyens ainsi que celle des conditions de travail du personnel.

De nombreux chantiers dans le pipe

Le conseil a procédé, à cette occasion, à la présentation du plan d’action de l’Agence Urbaine pour la période 2022-2024, conformément aux orientations du ministère de tutelle et en prenant en considération les besoins prioritaires exprimés aux niveaux local et régional en matière de planification urbaine.

Ce plan insiste, notamment, sur la poursuite de la couverture en documents d’urbanisme nécessaires, et l’actualisation de ceux devenus obsolètes. Il prévoit, également, l’accompagnement du monde rural et des centres émergents ainsi que les grands chantiers d’aménagement du territoire relevant de l’agence et ce, dans le but de renforcer la compétitivité de la région et d’accompagner la mise en œuvre de la régionalisation avancée.

S’agissant de la planification urbaine, le bilan présenté par l’AU fait état d’avancées notables en ce qui concerne la couverture du territoire d’intervention en documents d’urbanisme, notamment avec l’homologation de 48 documents d’urbanisme dont le SDAU du grand Meknès, 46 plans d’aménagement et un plan de développement.

Douze plans d’aménagement concernent la Commission Technique Locale (CTL) et neuf plans d’aménagement sont en phase d’enquête publique. En trois ans, 60 études relatives à la restructuration des quartiers non réglementaires ont été réalisés. En ce qui concerne la gestion foncière et juridique, l’AU participe activement aux travaux de la commission régionale unifiée d’investissement et à ceux de la commission d’expertise foncière.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page