Maroc

Maroc. Les priorités du PLF 2022

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La consolidation des bases de la relance économique nationale constitue une des priorités du projet de loi des finances (PLF) au titre de l’exercice 2022, qui a été adopté lundi par le Conseil de gouvernement, selon la note de présentation de ce projet de loi.

Sur fond de la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) et de ses répercussions sur l’économie nationale et mondiale, et en vue d’atténuer ses effets sur plusieurs secteurs, le PLF-2022 se fixe comme priorité la consolidation des bases de la relation de l’économie nationale, fait savoir la même source. Conformément aux Hautes Orientations Royales contenues dans le discours prononcé par Sa Majesté le Roi le 31 juillet 2021, à l’occasion de la Fête du Trône, le gouvernement, dans le cadre de la mise en œuvre de son programme pour la période 2021-2026, va poursuivre ses efforts visant à permettre aux secteurs économiques de retrouver leur dynamique, notamment le tissu des petites et moyennes entreprises (PME) et ce, via l’amélioration de sa capacité d’investissement, de création de postes d’emploi et de préservation des sources de revenu, indique ladite note de présentation.


La consécration de cette dynamique se fera à travers la poursuite de la mise en œuvre du Fonds Mohammed VI pour l’investissement en assurant le financement de plusieurs projets dans le cadre du partenariat public-privé.

L’exécutif va aussi œuvrer à la promotion de l’initiative entrepreneuriale via la poursuite du programme « Intelaka » qui bénéficiera d’une nouvelle dynamique dans le cadre du partenariat avec les différents acteurs.

En outre, des efforts seront consentis pour soutenir les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) qui évoluent dans le domaine de l’export, en particulier vers l’Afrique et ce, à travers le renforcement des mécanismes de garantie pour faciliter l’accès de ces entreprises au financement.

Parallèlement, le gouvernement, dans un souci de fournir des postes d’emploi et de créer de la valeur ajoutée, continuera de déployer les efforts nécessaires pour améliorer l’environnement des affaires, en poursuivant la mise en œuvre de la politique nationale d’amélioration de l’environnement des affaires pour la période 2021-2025. De plus, et afin de développer le système d’accompagnement des entreprises, le gouvernement veillera à adopter la Charte de l’investissement et à réviser le cadre incitatif pour encourager les entreprises à investir davantage dans des activités à haute valeur ajoutée.

Ces efforts s’accordent avec les orientations du rapport général sur le nouveau modèle de développement (NMD) visant à moderniser le tissu économique actuel à travers l’intégration d’un plus grand nombre d’activités dans le secteur formel et élever la valeur ajoutée locale, de manière à promouvoir le « Made in Morocco ».

Parallèlement aux efforts fournis pour relancer l’économie, le gouvernement s’engage, à travers le PLF-2022, à maintenir son soutien de la dynamique de l’investissent public.

Dans ce sillage, l’accompagnement des stratégies sectorielles et des projets d’infrastructures en cours tout en veillant à consolider les acquis et à préparer une nouvelle génération de plans sectoriels, représente un des principaux défis.

Cette orientation volontariste qui consiste à soutenir des investissements dans des projets structurants et donner la priorité aux projets de production, créateurs de richesse et d’opportunités de travail, s’inscrit dans le cadre de l’impulsion de la dynamique de développement intégrée et globale.

YB

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page