Maroc

Marché du travail : où en sont les Marocaines ?

À l’occasion de la Journée internationale des femmes célébrée le 8 mars, le Haut-commissariat au plan revient sur les défis auxquels elles font face au quotidien en matière de santé, d’éducation-formation, d’accès au marché du travail, de niveau de vie…

Le Haut-commissariat au plan (HCP) profite de la Journée internationale des femmes pour publier sa note d’information sur la situation des femmes au Maroc. Premier constat : les femmes ont représenté un peu plus de la moitié de la population marocaine en 2020. Le HCP fait savoir dans ce sens que les femmes représentaient 50,3% de la population l’année écoulée.


Faible participation au marché du travail
Avec un taux d’activité de 19,9% pour les femmes en 2020 contre 70,4% pour les hommes, la participation de celles-ci au marché du travail marocain demeure insuffisante. Selon le HCP, le taux d’emploi des femmes représente presque le quart de celui des hommes (16,7% contre 62,9%). Il ajoute : «Près de 28% des femmes actives occupées bénéficient d’une couverture médicale contre 23,9% parmi les hommes. Pour les salariés, cette part est de 57,3% contre 43,3% pour les hommes. La part des femmes salariées ne disposant d’aucun contrat s’élève à 43,2% contre 58,2% parmi les hommes».

Par ailleurs, la note en question indique que le taux de chômage des femmes a connu une tendance à la baisse durant les trois dernières années, passant de 14,7% à 13,5% entre 2017 et 2019, puis a augmenté de 2,7 points en 2020 sous l’effet combiné de la pandémie et de la sécheresse. En 2020, ce taux a enregistré une hausse aussi bien en milieu rural qu’en milieu urbain, respectivement de 2,7% à 3,9% et de 21,8% à 24,7%, précise la même source. Le HCP fait remarquer que les femmes consacrent 20,8% de leur temps journalier aux travaux domestiques et seulement 5,6% aux activités professionnelles. Les hommes consacrent, à l’inverse des femmes, plus de temps aux activités professionnelles (22,6%) qu’à celles domestiques (3%).

Scolarisation : des progrès
D’un autre côté, il ressort de la note du HCP que la majorité des femmes âgées de 15 ans ou plus sont mariées (57,8%) alors que 28,1% d’entre elles sont célibataires. Dans cette même tranche d’âge, le HCP indique que 10,8% sont veuves et 3,3% divorcées. Par ailleurs, sur 8.438.000 ménages en 2020, 16,7% sont dirigés par des femmes, cette part étant plus élevée en milieu urbain (19,1%) qu’en milieu rural (11,4%). Dans un autre registre, concernant notamment la situation sanitaire inquiétante des femmes en raison du taux de mortalité maternelle, le HCP affirme qu’elle s’est améliorée, mentionnant un indicateur qui est passé de 112 décès pour 100.000 naissances vivantes en 2010 à 72,6 décès en 2018 . À ce propos, le HCP explique que 70,8% des femmes utilisaient en 2018 des méthodes contraceptives. Pour ce qui est du volet éducation et formation, il est important de noter que le taux de scolarisation pour le préscolaire est de 71,9% en 2020, contre 66,8% pour le secondaire collégial et 37,5% au niveau qualifiant. Le HCP indique également que la proportion de femmes adultes âgées de 25 ans et plus sans niveau d’instruction est estimée à 52,9% en 2020.

Peu de cheffes !
En outre, la proportion d’entreprises dirigées par des femmes a atteint 12,8% en 2019, la femme dirigeante étant plus présente dans le secteur des services avec 17,3%, suivi du commerce (13,8%), de l’industrie (12,6%) et de la construction (2,6%). Même si les dirigeantes apparaissent moins dans les grandes entreprises (8%), elles sont plus présentes dans les très petites entreprises (13,4%) et au sein des petites et moyennes entreprises (10,2%), indique la même source, précisant que 18% des entreprises individuelles, 11% des sociétés anonymes (SA) et des sociétés à responsabilité limitée (SARL) sont gérées par des femmes. Concernant la fonction publique, les femmes nommées aux postes de responsabilité représentent 23,5%, alors que le nombre de sièges occupés par ces dernières au sein de la Chambre des représentants est de 20,5% et la part de leurs sièges dans les conseils territoriaux est de 20,9%. 

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page