Maroc

Marché des capitaux. Évolution prometteuse au premier semestre

Le premier semestre 2023 a été marqué par une dynamique positive sur le marché financier, avec des indicateurs clés en hausse et des perspectives encourageantes pour les investisseurs. 

Le marché financier a connu une tendance à la hausse au titre du premier semestre, avec une progression notable de plusieurs indicateurs clés. Dans un contexte marqué par la croissance de l’activité économique et la décélération de l’inflation, les performances des marchés ont été largement encourageantes, ouvrant de nouvelles perspectives pour les investisseurs nationaux et internationaux.

Ce constat est confirmé par les chiffres avancés par l’Autorité du marché des capitaux (AMMC) dans le cadre du 8e numéro de «La revue du marché des capitaux». L’un des points forts de cette période a été l’augmentation significative de la capitalisation boursière (+6,7%), s’élevant ainsi à 598,5 milliards de dirhams (MMDH). Cette croissance est en partie attribuée à l’augmentation de 8,02% du MASI, qui a atteint un niveau remarquable de 11.579,76 points. Cette performance reflète la confiance croissante des investisseurs dans le marché boursier et la solidité des entreprises cotées.

La capitalisation des valeurs conservées par Maroclear, à fin mai 2023, s’est élevée à 2.148 MMDH contre 2.048 MMDH à fin décembre 2022, soit une hausse de 4,9%. Cette amélioration s’explique par la hausse de 5,3% de l’encours des bons du Trésor, passant de 665 MMDH à fin décembre 2022 à 700 MMDH à fin mai 2023 et à l’augmentation de 6,9% de l’encours des OPCVM qui a progressé, sur la même période, de 488 MMDH à 522 MMDH.

Progression des OPCVM et des OPCI

Les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) ont également enregistré une croissance notable. Entre le début de l’année et la fin mai 2023, la valeur de l’actif net des OPCVM a augmenté de 4,9% pour atteindre 525,4 MMDH.

Parallèlement, les Organismes de placement collectif en immobilier (OPCI) ont connu une croissance spectaculaire, avec un actif net atteignant 61 MMDH à fin mars 2023, comparé à 22,5 MMDH à la même période de l’année précédente. Cette hausse est attribuée à l’expansion du nombre d’OPCI agréés par l’AMMC, qui est passé de 28 en mars 2022 à 51 une année plus tard.

Activité des marchés primaire et secondaire

Le premier semestre 2023 a été caractérisé par plusieurs événements significatifs sur les marchés primaire et secondaire. Une émission obligataire d’une valeur de 750 MDH et trois opérations de placement privé, totalisant 2,45 MMDH, ont été enregistrées.

Cependant, il est important de noter que le volume des transactions sur le marché secondaire a connu une baisse de 20,7% à fin juin 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant un total de 15,3 MMDH.

Comportement des acteurs du marché

Au cours du premier trimestre 2023, le paysage des investisseurs sur le marché des actions a connu des évolutions significatives. Les investisseurs institutionnels, tels que les OPCVM et les personnes morales, qu’elles soient marocaines ou étrangères, ont joué un rôle majeur dans la configuration de ces changements.

En effet, les OPCVM et les personnes morales marocaines se démarquent, en représentant 73% du volume total des transactions sur le marché actions du compartiment central. Plus spécifiquement, les OPCVM ont constitué 40% de ce volume, tandis que les personnes morales marocaines ont concentré 33% de l’activité. Les personnes morales étrangères et les personnes physiques marocaines ont contribué, respectivement, à hauteur de 14% et 10% du volume des transactions.

Une analyse approfondie des évolutions révèle des tendances intéressantes en termes de parts d’investissement. Les personnes morales marocaines et étrangères ont vu leurs poids respectifs augmenter de manière significative. Les personnes morales marocaines ont augmenté leur part de 6%, passant de 27% au premier trimestre 2022 à 33% au premier trimestre 2023. De même, les personnes morales étrangères ont enregistré une augmentation de 8 points, passant de 6% à 14% sur la même période.

En revanche, les OPCVM et les personnes physiques marocaines ont vu leur poids diminuer en glissement annuel. Les OPCVM ont enregistré une baisse de 2 points de pourcentage, se repliant à 38%. Les personnes physiques marocaines ont subi une baisse encore plus marquée, en perdant 10%.

Hausse modérée des indicateurs boursiers

Durant les premiers mois de l’année, la bourse a affiché une tendance haussière, reflétant une dynamique positive dans l’environnement économique et financier. Les principaux indicateurs ont connu des performances encourageantes, bien que marquées par des variations dans la volumétrie et la capitalisation boursière.

Ainsi, le MASI et le MSI20 ont enregistré, depuis le début de l’année, des performances respectives de +8,02% et +9,95%. La capitalisation boursière a atteint 598,5 MMDH à fin juin 2023. Elle a ainsi augmenté de 6,7% par rapport à fin décembre 2022. En glissement annuel, elle a décliné de 4,1%.

Le volume total des transactions sur les marchés central et de blocs a atteint 15,3 MMDH, en baisse de 20,7% en glissement annuel. Sur le marché central, la moyenne quotidienne des échanges est passée de 141 MDH durant le premier semestre à 112 MDH sur la même période de l’année 2023.

Le ratio de liquidité, qui mesure la facilité de vente des actifs, s’est établi à 8,61% en juin 2023, comparé à 8,82% à la même période de l’année précédente. Ce chiffre reflète la liquidité relativement stable du marché boursier marocain, indiquant la disponibilité d’acheteurs et de vendeurs pour les actions cotées.

Croissance du marché de la dette

Le marché de la dette a connu des évolutions significatives au cours de l’année 2023, avec des tendances marquées dans divers segments, reflétant l’appétit des investisseurs et la pertinence des politiques économiques du pays.

Les bons du Trésor ont maintenu leur position prédominante sur le marché de la dette, représentant une part considérable de 73% de l’encours global. Au sein du segment de la dette souveraine, les levées du Trésor ont atteint 155 MMDH au cours des cinq premiers mois de l’année 2023. Ces émissions se sont réparties de manière équilibrée avec 41% des levées sur des maturités moyennes, 39% sur des maturités courtes, et les 19% restantes sur des maturités longues.

Les taux d’intérêt associés à ces émissions se situent entre 2,9% et 5,5%. Le marché obligataire a également été actif au cours de l’année, avec des émissions s’élevant à 3,5 MMDH depuis le début de l’année. Les émissions de titres de créances négociables ont atteint 37 MMDH au cours des cinq premiers mois de 2023. Parmi ces émissions, les levées bancaires ont constitué une part significative de 75%.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page