Maroc

Le pape met en garde les chrétiens du Maroc contre tout prosélytisme

Le pape François consacre dimanche sa seconde journée au Maroc aux minuscules communautés chrétiennes du pays, l’occasion de les mettre en garde contre toute tentation de « prosélytisme » pour étoffer leurs rangs.

Dans la cathédrale de Rabat, entourée d’un dispositif de sécurité étanche, le pape a expliqué aux petites communautés chrétiennes que l’important n’était pas d’être nombreux mais d’illustrer très concrètement les enseignements de l’Eglise.


« Continuez à vous faire proches de ceux qui sont souvent laissés de côté, des petits et des pauvres, des prisonniers et des migrants », a conseillé le pape, qui avait rencontre la veille 80 migrants dans un centre humanitaire Caritas.

En revanche, « les chemins de la mission ne passent pas par le prosélytisme, qui conduit toujours à une impasse », a fortement insisté le pape. « S’il vous plait, pas de prosélytisme! », a-t-il martelé en sortant de son texte, « l’Eglise croît non par prosélytisme mais par le témoignage ».

La remarque récurrente du pape prend une résonance particulière dans un pays où le prosélytisme actif auprès de musulmans marocains peut valoir jusqu’à trois ans de prison. En revanche, les musulmans ont en théorie le droit de se convertir si c’est leur propre choix, une ouverture notable par rapport à d’autres pays comme les Emirats arabes unis où la conversion encourt la mort.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page