Maroc

Le Maroc et l’Éthiopie, champions d’Afrique des sites classés

Le Maroc et l’Éthiopie sont les deux pays ayant le plus de sites classés «patrimoine mondial de l’Unesco». Ils en compte chacun 9, d’après le site du Routard.


L’ancienne médina de Fès est le premier site marocain à être classé patrimoine de l’Unesco, en 1981. Fondée au IXe siècle, elle retrace les premiers siècles de l’islamisation du Maroc, avec une architecture remarquable. Elle est suivie de la médina de Marrakech (1985), qui était le centre politique, économique et culturel de l’Occident musulman.

Le ksar d’Aït-Benhaddou a été classé en 1987. Situé dans la province de Ouarzazate, ce ksar représente l’architecture en terre des régions présahariennes du Maroc.

La ville historique de Meknès, en 1996, a été classé patrimoine mondial de l’Unesco. Elle a été la capitale du pays à l’époque de Moulay Ismail (1672 -1727). C’est la première grande œuvre de la dynastie alaouite.
 
En 1997, deux sites ont intégré le patrimoine mondial de l’Unesco: Volubilis et la médina de Tétouan. La médina d’Essaouira, anciennement Mogador, a été officiellement inscrite en 2001. La valeur universelle de cette ville portuaire repose sur son urbanisme et son inspiration européenne.
 
La ville d’El Jadida (Mazagan) a, elle, été classée en 2004, avant que Rabat ne bénéficie de ce statut en 2012.

En nombre de sites classés «patrimoine mondial de l’Unesco», la Tunisie et l’Afrique du Sud suivent le Maroc et l’Éthiopie, avec chacun 8 sites classés. L’Algérie et l’Égypte en possèdent chacune 7.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page