Maroc

Le contrat avec Redal enfin révisé

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le conseil du Groupement Al-Assima (Rabat) vient d’approuver à l’unanimité la révision du contrat de gestion déléguée de distribution de l’eau potable et de l’électricité et d’assainissement de Redal. Le total des investissements prévisionnels du délégataire, sur la période 1999-2028, passe de 6 MMDH fixés auparavant à 8 MMDH. L’investissement minimum obligatoire pour la période 2015-2018 se hisse à 4 MMDH. Cette révision prévoit également de revoir à la hausse les investissements minimums pour la période 2015-2028, pour s’établir à 10 MMDH environ, avec la contribution du Fonds de travaux et d’acteurs privés.

Cette révision a même arrêté les arriérés d’investissement, qui s’élèvent à 1,582 MDH pour la période 2002-2014, tout en prévoyant de les réaffecter et de renforcer les conditions de leur récupération et en accordant la priorité aux investissements structurants. Néanmoins, force est de noter que cette révision promet plusieurs acquis, notamment au niveau des tarifs qui ne seront pas revus à la hausse jusqu’à l’arrivée à terme du contrat, à l’exception des hausses décidées par l’Office nationale de l’eau potable et de l’électricité, en plus de la suppression de l’examen économique semi-annuel des tarifs.


S’agissant de la gouvernance, il a été décidé la réforme institutionnelle du pouvoir délégataire, en lui attribuant la personnalité morale juridique, conformément aux dispositions de la loi organique relatives aux communes, ainsi que le renforcement du rôle de la comité du suivi, l’adoption d’une révision trimestrielle du contrat, la maîtrise du coût du service public et l’amélioration de sa qualité, à travers la modification des cahiers de charge.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page