Maroc

Laayoune : inauguration de la succursale de Laprophan

Les laboratoires Laprophan ont inauguré mardi 6 décembre leur succursale dans la ville de Laâyoune sous la présidence du Wali de la région Laâyoune Sakia El-Hamra, Monsieur Abdeslam Bekrate et en présence de Hamdi Ould Errachid, Président du conseil communal de Laâyoune ainsi que des Consuls accrédités à Laâyoune.

Dans son allocution d’ouverture, Monsieur le Wali a souhaité la bienvenue aux participants et salué cet engagement de Laprophan visant à contribuer à la santé publique et à la dynamique socio-économique en cours dans les provinces du Sud.

Dr Farid Bennis, Président de Laprophan, a déclaré: « Cette initiative intervient un mois jour pour jour après le discours de Sa Majesté le Roi, que Dieu l’Assiste, commémorant l’anniversaire de la Marche Verte, discours mémorable au cours duquel notre Souverain a appelé le secteur privé à rehausser son niveau d’investissement et à mettre l’accent sur les projets à vocation sociale. C’est dans cet esprit que Laprophan, entreprise citoyenne, s’est engagée à renforcer sa présence dans les provinces du Sud pour y accompagner la dynamique de santé publique à l’œuvre. »

Cette cérémonie fut également marquée par la signature de deux conventions entre Laprophan et la Faculté de médecine de Laâyoune, ainsi q’une convention avec la Fondation Mascir. A cet égard, la Directrice Générale de la Fondation Mascir Mme Nawal Chraibi a déclaré : « Cette succursale est un levier pour dynamiser la coopération sud-sud. L’accord signé avec M le président Farid Bennis relatif à la création d’une JV pour le développement et la production d’anticorps monoclonaux est un indicateur de l’intérêt et de la confiance que porte le groupe Laprophan à la R&D Made in Morocco. ».

Pour sa part, la doyenne de la faculté, Fatima Zahra Hafdi Alaoui, a souligné que « cette convention vise à améliorer l’offre de santé dans la région, favoriser l’échange d’expertises et d’expériences et à encourager la recherche en matière des plantes aromatiques et médicinales dans les provinces du Sud.Il s’agit également de la mise en place d’une chaire universitaire à dimension panafricaine dédiée à la pharmacie et à la médecine africaine traditionnelle »

Le Ministre d’Etat Abdou Fall, Président de l’Agence sénégalaise de promotion des investissements (APIX), a pour sa part :« Laprophan est une fierté africaine dans l’industrie du médicament. Pionnier au Maroc à une époque où c’etait loin d’être évident , le groupe continue de s’affirmer par la clairvoyance de son leadership, en particulier sur les sujets recherche-innovation, garantie la plus sûre du succès dans un environnement mondialisé. C’est toute cette belle experience qui se poursuit aujourd’hui à Laayoune , important aussi pour la symbolique des lieux. La réflexion sur les enjeux de la R&D pour les pays du Sud conforte l’ancrage africain du Royaume du Maroc »

De son côté, Éric Besson, ancien Ministre français de l’Industrie a salué « l’initiative de Laprophan qui s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’inscription dans les chaînes de valeur régionales que doit privilégier l’Afrique pour son industrialisation. Cela suppose un apport de technologie innovante, une adaptation aux besoins locaux, des interconnexions régionales et des corridors de développement. Pour l’ancien Ministre français : « La coopération Sud-Sud a besoin de plusieurs Laprophan ! »

Enfin, Jaafar Heikel, professeur de médecine et économiste, a pour sa part souligné que « l’ouverture de la succursale de Laprophan à Laâyoune est le parfait exemple de la coopération Sud Sud en matière de santé et renforce le leadership du Maroc dans la construction de la souveraineté sanitaire du continent Africain».

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page