Maroc

La teinte verdâtre de la carcasse : L’ONSSA apporte son éclairage

Des dizaines de familles ont été surprises de voir la couleur de la viande de moutons de l’Aïd virer au vert. Le chef du service de contrôle des produits animaliers à l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), Abdelghani Azzi, a attribué ce problème au manque d’hygiène et au retard de découpage et de stockage de la viande.

Réagissant aux informations relayées par des sites électroniques, l’ONSSA explique que la couleur verdâtre de certaines carcasses n’est nullement liée au fourrage périmé.
«La teinte verdâtre de la carcasse ou sa putréfaction sont liées au non-respect des règles d’hygiène lors de l’abattage et l’écorchage du mouton», selon l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), assurant que cela n’a rien à voir avec les campagnes de vaccination du cheptel menées par l’Office avant l’avènement de
l’Aïd Al-Adha.
Des cas similaires avaient été enregistrés l’année dernière, rappelle le communiqué, soulignant que l’ONSSA, qui a émis une série de conseils relatifs à l’abattage à l’occasion de la fête de l’Aïd Al-Adha, a insisté sur la nécessité de respecter les règles d’hygiène et de précipiter la réfrigération de la viande ou sa congélation, selon les besoins et habitudes de consommation chez les familles.


Les services vétérinaires ont également assuré une permanence durant la journée de l’Aïd, durant laquelle plus de 300 médecins et techniciens vétérinaires ont été mobilisés, ce qui a contribué au déroulement de la fête dans de «bonnes conditions», à l’exception de quelques rares plaintes comparées au nombre de bêtes abattues, qui avoisine annuellement les 5,5 millions, relève l’ONSSA.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page