Maroc

Infrastructures routières : ça bouge à Fès-Meknès

Le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a signé, vendredi à Fès, le premier contrat-programme au niveau national pour le renforcement du réseau routier dans la Région Fès-Meknès. Dotées d’une enveloppe de plus de 2,4 MMDH, dont plus de 900 MDH assurés par la région, les six conventions, signées lors de cette rencontre, concernent, entre autres, le dédoublement de la Route nationale n°8 reliant Fès à Taounate pour un investissement de 1,56 MMDH, dont une contribution de la région de 485 MDH. Notant qu’un projet de 100 MDH sera réalisé sur la même route pour le dédoublement du tronçon échangeur de Fès-Sidi Khiar. Tout en mettant l’accent sur l’importance de ce projet, le wali de la région, Essaid Zniber, a fait savoir que l’objet de ce projet a fait, depuis plusieurs années, une revendication à la fois des usagers et des acteurs locaux de la région. Les travaux devraient être lancés au cours des prochaines semaines et s’achever avant la fin de 2022. Notant que l’axe routier Fès-Taounate (RN 8) a connu un trafic dense durant les dernières années, puisque cette route est empruntée par plus de 7.500 véhicules par jour, chiffre qui grimpe à 15.000 véhicules par jour en période de pointe et des fêtes. Ce trafic croissant provoque parfois des accidents graves et mortels avec leurs corollaires de malheurs et aléas sociaux. Les nouveaux projets concernent également la mise à niveau des axes routiers stratégiques au niveau de la préfecture de Meknès avec 369 MDH, le doublement du tronçon Imouzzer-Ifrane sur la RN 8 avec 250 MDH, le renforcement de la route régionale 504 entre Sefrou, Ribat El Khair et Bouiblane avec 40 MDH et la réalisation de la liaison entre El Hajeb et l’échangeur autoroutier d’Ain Taoujdate sur la régionale 716.

Plus de 6 MMDH pour les routes dans le monde rural
Il faut rappeler que dans le cadre de l’aménagement des routes et des pistes du monde rural dans la région, le conseil régional a programmé 85 projets d’une enveloppe de 666 MDH. Ces projets, qui entrent dans le cadre du programme relatif à la réduction des disparités territoriales et sociales dans le monde rural (2017-2023), représentent 61% de l’ensemble des projets prévus dans le cadre de ce programme au niveau de la région. En effet, une enveloppe globale de 6,83 MMDH a été allouée à la mise en œuvre du programme relatif à la réduction des disparités territoriales et sociales dans le monde rural dans la Région Fès-Meknès. Ce montant est financé par le Fonds de développement rural et des zones montagneuses (3,107 MMDH), le Conseil régional de Fès-Meknès (2,7 MMDH), l’Initiative nationale pour le développement humain (617 MDH) et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (376 MDH). Les autres opérations, programmées dans ce cadre, concernent les secteurs de l’eau potable avec 36 projets d’une enveloppe de 230 MDH, l’électrification rurale avec 36 projets d’une enveloppe de 83 MDH, l’enseignement avec 8 projets (75 MDH) et la santé avec 4 projets (17 MDH).


Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page