Maroc

Fusions-acquisitions: Les trois « drivers » de 2023

L’évolution des opérations de fusions-acquisitions sera guidée, en 2023, par trois éléments antagonistes consistant en un frein lié aux incertitudes économiques, un resserrement prévisible de l’accès au crédit bancaire et un accélérateur dû au retard pris par les entreprises ayant un besoin de capitaux frais et de know-how pour se développer. C’est l’avis de Naoufal El Khatib, Partner financial advisory chez Mazars au Maroc. Quel bilan faites-vous de 2022 en termes d’opérations de fusions-acquisitions (M&A) au niveau national, sachant que...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page