Maroc

Fès-Meknès/ Tourisme : les professionnels tracent les priorités pour la relance

Dans le cadre de sa tournée régionale, l’Office national marocain du tourisme a organisé une rencontre avec les professionnels et les membres du Conseil régional du tourisme de Fès-Meknès, en vue de tracer les grandes lignes du nouveau plan de relance du tourisme dans la région.

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a organisé hier, mardi 15 décembre, une réunion de travail avec les professionnels et les membres du Conseil régional du tourisme (CRT) de la Région Fès-Meknès, et ce, afin d’élaborer une stratégie de riposte post-Covid-19. Cette réunion a été suivie par des ateliers thématiques pour discuter des piliers du nouveau plan de relance régional.


«Les professionnels du tourisme ont besoin de campagnes de promotion adaptées pour amorcer la reprise tant au niveau national qu’international. Dans ce cadre, notre plan stratégique de relance va permettre de mettre en place des dispositifs marketing et commerciaux sur les marchés prioritaires pour assurer une relance optimale et durable de la région», précise Adel El Fakir, directeur général de l’ONMT.

Grâce à l’appui de l’office, plusieurs actions ont déjà vu le jour, notamment un affichage publicitaire dans différentes villes du royaume, vantant les produits touristiques de la région. En matière de communication et de distribution, l’ONMT compte aussi renforcer la présence de la marque Fès-Meknès et l’arrière-pays sur le digital, et améliorer sa visibilité auprès du grand public, aussi bien sur le marché domestique que sur les principaux marchés émetteurs européens. De son côté, Aziz Lebbar, président du CRT de Fès, a précisé que «malgré un climat de morosité, dû à la crise Covid-19, nous gardons l’espoir quant à l’avenir de notre secteur. Cet optimisme émane d’une volonté commune et unanime de relance». Et d’ajouter : «À travers cette rencontre, nous espérons que l’ONMT portera notre voix et celle d’une destination qui a énormément de potentialités qui n’attendent que d’être valorisées, marketées et commercialisées.» Les professionnels du tourisme ont souligné qu’à partir de ce mois, un effort appuyé devra être porté sur la promotion interne et internationale.

«Nous préconisons l’organisation de rencontres commerciales avec les principaux prescripteurs de voyage B to B des marchés cibles. Nous recommandons également la tenue de workshops de démarchage, roadshows, dîners des patrons TO, Agences de presse. Ceci, dans le but de maintenir le contact avec les réseaux TO et agences de voyages», précise Yassine Jawhar, vice-président du CRT de Fès.

Un autre volet essentiel, pour hisser le tourisme interne, réside dans la formation et la sensibilisation. À ce titre, les professionnels suggèrent la signature de convention pour dispenser une formation continue en faveur de tous les établissements touristiques. Il est également question d’unifier les textes descriptifs des monuments historiques et de les traduire en différentes langues. La promotion de l’écotourisme pourrait s’inspirer des études universitaires de référence, notamment sur les circuits pédestres et équestres. Parmi les propositions, on trouve également le volet dédié au renforcement de la digitalisation pour la promotion du secteur. «Nous insistons sur la mise à niveau des établissements hôteliers qui, pour certains, nécessitent une véritable cure de jouvence. Tout comme pour la mise à niveau des services et des prestations nécessitant un véritable apport en formation», conclut Jawhar. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page