Maroc

Fès-Meknès : Les investissements en hausse en 2016

La région Fès-Meknès a enregistré une augmentation de 3% en matière de création d’entreprises avec 3.577 entreprises créées en 2016. D’un investissement de 2, 87 MMDH, 168 projets ont reçu l’avis favorable du Centre régional d’investissement. Quant au délai de création d’entreprises, celui-ci a été réduit à moins d’un jour (0,94j).


Malgré le faible taux de croissance qu’a enregistré le Maroc en 2016 (1,1 % selon la HCP), la région Fès-Meknès annonce des résultats plutôt confortables. Selon le CRI de la région (CRI-FM), celle-ci a affiché une légère augmentation en matière de création d’entreprises. En effet, selon le bilan de l’année 2016, le CRI-FM a permis la création de 3.577 entreprises, soit une progression de 3% par rapport à l’année 2015, ce qui va permettre la création de 13.665 nouveaux emplois. La ville de Meknès se positionne en tête de classement, avec 1.544 entreprises soit près de 43% des entreprises nouvellement créées. Elle est suivie par le guichet de Fès avec 1.399 entreprises créées, soit 39% du total. Selon le secteur d’activité, on note que le secteur du commerce domine avec 33% des entreprises créées, suivi des services qui représentent 32% puis du BTP avec une part de 24%. Concernant la forme juridique, 65% des entreprises sont créées sous la forme juridique SARL et près de 34% le sont sous la forme personne physique. Durant cette même année, le CRI a délivré 3.849 certificats négatifs (CN) contre 4.387 CN en 2015. «Ce léger recul est justifié par la mise en place par l’OMPIC d’un système de paiement en ligne avec des réductions de 40% des frais», expliquent les responsables du CRI-FM. Il faut noter que 57% des CN sont délivrés par le guichet de Fès, soit 2.188 CN. Le guichet de Meknès arrive en deuxième position avec 1.217 CN délivrés, soit près de 32% d’entre eux. La répartition des CN délivrés par secteur d’activité permet de constater que 38% concernent le secteur des services, 28% le secteur du commerce et 22% celui du BTP. Concernant la forme juridique, 82% des CN délivrés revêtent la forme juridique SARL et près de 16% sont sous forme d’enseigne (personnes physiques).

Le délai de création d’entreprises réduit à moins d’un jour
Plusieurs mesures ont été mises en place pour la simplification de la procédure de création d’entreprises, ce qui a permis de réduire le délai moyen de création qui a ainsi été ramené à 0,94 jour, soit moins d’un jour, au mois de décembre. Ce résultat découle d’un ensemble de mesures prises par le CRI-FM. En effet, ce centre a mis en place un service de légalisation de signature des documents de création d’entreprise assurée par un représentant de la Commune urbaine de Fès. Ce service permet d’éviter aux créateurs d’entreprise le déplacement à la commune pour effectuer cette formalité. De même, le CRI-FM a réussi à créer une synergie et une coordination avec les différentes directions de la région, à savoir la Direction générale des impôts, le Tribunal de commerce de Fès et la Direction régionale de la CNSS et ce, dans l’ultime but de réduire les délais et les frais de création d’entreprises.

Les projets d’investissements
Cette année, le CRI-FM a traité plus de 285 dossiers d’investissement, portant généralement sur des demandes d’autorisations et des projets d’investissement. Parmi ces dossiers, 168 ont reçu l’avis favorable du centre régional d’investissement. D’après les responsables du CRI-FM, «le montant global des investissements prévus pour ces dossiers approuvés correspond à 2,879 MMDH. Quant au nombre d’emplois prévus, il est de 5.252». En termes de valeur, le secteur de l’habitat arrive en première position avec un montant d’investissement de 968,8 MDH, suivi par le secteur du tourisme et celui de l’enseignement. Les projets industriels arrivent en 4e position, notamment dans le cadre des projets agréés à la zone industrielle de Miftah El Kheir, suivi de l’agroalimentaire, avec des projets approuvés principalement dans la zone Agropolis de Meknès. Il est à noter que 50 projets d’investissement dans le secteur industriel et agroalimentaire ont été agréés grâce à l’offre foncière de la zone industrielle de Miftah El Kheir, dans la province de Moulay Yacoub, et la zone Agropolis de Meknès. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page