Maroc

Fès-Meknès : bilan négatif pour la campagne agricole 2019-2020

La campagne agricole 2019-2020 dans la Région Fès-Meknès présente des résultats négatifs. La météorologie a impacté les principales récoltes, tant en qualité qu’en quantité. Les productions animales, la production laitière en particulier, ont suivi la même trajectoire. Quant aux récoltes de céréales et d’oléagineux, elles enregistrent respectivement une baisse de 60% et de 49%.

Dans la Région Fès-Meknès, la météorologie a impacté les principales récoltes, tant en qualité qu’en quantité. Parmi les principaux segments lesés, figurent les céréales qui ont enregistré une baisse de 60% en passant de 1,6 million de tonnes en 2018-2019 à 0,6 million de tonnes en 2020-2019. Les légumineuses ont chuté de 47%, passant de 71.318 tonnes en 2019 à 37.823 tonnes en 2020-2021, alors que les oléagineux ont perdu 49%, passant de 5.770 à 2.970 tonnes en 2020. Les productions animales, et la production laitière en particulier, ont suivi la même trajectoire. La région a enregistré une légère hausse dans la production des viandes rouges en passant de 68.688 t à 69.208 t en 2019 (0,76%). Elle est de 1,27% pour la viande blanche qui est passée de 85.800 à 86.890 tonnes en 2020. Quant à la filière laitière, elle a enregistré une hausse de 0,24%, passant de 229,4 Mt à 229,9 Mt en 2020. Le miel, quant à lui, a enregistré une baisse de production de 10%, en passant de 352 t à 314 tonnes. Concernant les cultures qui ont enregistré une hausse de production, on trouve les rosacées qui ont enregistré une hausse de 19%, en passant d’une production de 536.000 t à 666.000 t en 2020, elle est suivie par l’olivier qui a enregistré une hausse de 14% en passant de 470.000 t en 2019 à 535.000 t en 2020, puis les légumes qui sont passés de 750.000 t à 827.000 t en 2020 (10%). D’après les professionnels de la région, «la filière céréalière a subi, ces deux dernières années, plusieurs retentissements. Avec à peine 30 millions de quintaux réalisés en juin 2020, le Maroc a enregistré la récolte la plus basse de son histoire». Une récolte largement insuffisante qui a poussé les pouvoirs publics à importer des quantités importantes de blé dur et de blé tendre. Malgré les problèmes liés au manque d’eau dans certaines régions et au contexte international de la pandémie Covid-19, la campagne d’exportation des produits alimentaires agricoles 2020-2021, qui a débuté le 1er septembre 2020, présente des perspectives prometteuses. Il faut rappeler que la Région Fès-Meknès se distingue par une production agricole diversifiée et importante, passant par les filières des céréales, l’olivier, le pommier, le prunier, jusqu’au maraîchage. La région compte actuellement plus de 700.000 hectares emblavés pour les trois types de céréales, avec une moyenne de production qui dépassent les 30 à 40 quintaux à l’hectare dans la plaine du Saïss, et entre 15 et 20 quintaux dans les zones montagnardes.


Des projets pilotes
La Région Fès-Meknès bénéficie actuellement d’un projet pilote portant sur les alliances productives au profit des petits producteurs. Initiée par l’Agence de développement agricole (ADA), cette initiative vient compléter les efforts engagés dans le cadre de l’agrégation agricole lancée dans le cadre du Plan Maroc Vert pour promouvoir l’intégration de l’amont et de l’aval des filières. À l’étude, 6 alliances productives au profit de certaines organisations professionnelles (coopératives ou groupements d’intérêt économique) seront donc testées au niveau de deux régions, à savoir Fès-Meknès et Béni Mellal-Khénifra. Cette approche vise à promouvoir le partenariat entre une organisation de producteurs et les acheteurs, avec l’appui de l’État. L’objectif est de permettre aux petits producteurs d’accéder à des marchés à haute valeur ajoutée, plus fiables et capables d’absorber de plus grandes quantités de produits, et de contourner la perte de valeur liée aux multiples intermédiaires dans certaines filières.
Du côté des acheteurs, ils bénéficieront d’un approvisionnement en produits selon les quantités et la qualité requises, et aux dates convenues. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page