Maroc

Fès : l’UEMF se lance dans la fabrication des imprimantes 3D

L’Université Euromed de Fès entend révolutionner l’éducation technologique avec ses imprimantes 3D. Conçues en interne et installées dans plusieurs lycées, ces machines novatrices visent à familiariser la jeunesse avec la fabrication additive. En parallèle, l’UEMF s’engage dans la sensibilisation scientifique des jeunes, exportant même son expertise en impression 3D vers d’autres pays africains. 

L’impression 3D est en passe de révolutionner l’industrie manufacturière. Cette technologie, également appelée fabrication additive, permet de créer des objets tridimensionnels par ajout de matière, le plus souvent du plastique ou du métal, contrairement aux méthodes traditionnelles dites soustractives. Si l’impression 3D est déjà bien implantée dans les pays développés, elle reste encore peu accessible pour de nombreux pays émergents. C’est pour démocratiser ce procédé high-tech auprès de la jeunesse marocaine que l’Université Euromed de Fès (UEMF) s’est lancée dans un nouveau pari, à savoir concevoir et fabriquer ses propres imprimantes 3D.

Dernièrement, l’université a installé un premier exemplaire de son innovation dans les locaux du lycée technique de Fès. Cette imprimante 3D est le fruit de plusieurs années de recherche au sein de son FabLab, en utilisant une technologie brevetée. Son objectif est de permettre aux lycéens et étudiants de la région de Fès-Meknès de se familiariser avec les technologies qui façonneront le monde de demain.

Une expérience à élargir
Forte de ce premier succès technologique, l’UEMF prévoit d’installer dans les prochains jours d’autres exemplaires de son imprimante 3D made in Morocco. Dès la semaine prochaine, une seconde machine sera implantée au lycée Moulay Driss de Fès. L’objectif est double. D’une part, familiariser les lycéens avec cette technologie amenée à se démocratiser dans les années à venir. D’autre part, leur donner la possibilité de concevoir eux-mêmes des prototypes et de les imprimer en 3D, stimulant ainsi leur créativité et leur appétence pour les filières scientifiques et techniques.

Encadrement des jeunes de la région
Parallèlement, l’UEMF multiplie les actions de sensibilisation à la science auprès des plus jeunes. Dans le cadre de la «Semaine jeunes et science» de l’Académie Hassan 2 des Sciences et Techniques, pas moins de 20 ateliers, conférences et démonstrations sont organisés à destination des collégiens et lycéens de la région. Initialement centrée sur les sciences fondamentales pour le développement durable, la thématique a été élargie cette année aux séismes et catastrophes naturelles, après le tremblement de terre survenu dans la province d’Al Haouz.

L’objectif est d’informer les jeunes sur les risques encourus et les comportements à adopter face à ces phénomènes. Par ailleurs, l’UEMF a encadré des collégiens de Moulay Yacoub pour les aider à représenter le Maroc lors de la compétition internationale First Lego League Challenge à Houston. Grâce au soutien des enseignants-chercheurs et à une formation en numérique, anglais et fabrication 3D, les jeunes Marocains ont décroché la 2e place dans la catégorie Robot Design.

L’UEMF exporte son expertise vers l’Afrique

À travers toutes ces actions, l’Université Euromed de Fès démontre son engagement pour le transfert des nouvelles technologies vers les jeunes générations. Son savoir-faire en matière d’impression 3D est même déjà exporté sur le continent africain, avec des imprimantes installées dans des universités en Côte d’Ivoire et en RD Congo.

D’autres partenariats sont en cours de finalisation à Djibouti et au Cap Vert. Avec le lancement de la production de ses propres imprimantes 3D, entièrement développées dans ses laboratoires, l’UEMF confirme son statut de pionnière de la high-tech au Maroc et sur le reste du continent.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page