Maroc

Enseignement supérieur : hausse des demandes de démission et de départ en retraite anticipée

Confronté à l’augmentation massive des demandes de démission et de départ en retraite anticipée des enseignants-chercheurs, cadres et techniciens des universités, Abdellatif Miraoui, ministère de l’Enseignement supérieur, a adressé une note ministérielle, le 6 octobre 2022, aux présidents des universités, à la CNRST, l’ANEAQ et à l’Office national des œuvres universitaires leur demandant de rationaliser ces requêtes et de n’accepter que les demandes justifiées dans les cas extrêmes tout en faisant prévaloir l’intérêt général.

Selon la correspondance en question, la majorité des demandes ont reçu le feu vert des responsables hiérarchiques, ce qui entraînera non seule- ment un déficit en matière d’encadrement pédagogique et administratif, à un moment où le ministère mène une réforme de l’enseignement supérieur, mais aussi des poursuites au niveau des tribunaux administratifs pour contes- ter les décisions de refus.

Par ailleurs, les demandes approuvées seront prises en compte, selon la lettre, dans la distribution des postes budgétaires prévus dans la loi de Finances 2023.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page