Maroc

Emploi : faut-il brûler son diplôme ?

A presque 20%, le taux des sans-emploi des diplômés au Maroc reste inquiétant. D’autant plus inquiétant qu’un demandeur d’emploi détenteur d’un diplôme sur deux s’incruste dans un «chômage à durée indéterminée». Ils cherchent un travail depuis cinq ans ! Attention aux erreurs d’orientation à l’heure de se lancer dans les études supérieures. Par dizaines de milliers, les jeunes cherchent actuellement à choisir la «bonne» filière pour entamer les études supérieures, et, d’autres, à se réorienter après une première expérience décevante....
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page