Maroc

Électricité : 98 cadres subsahariens formés par l’ONEE

En partenariat avec la coopération japonaise, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) vient de boucler un nouveau programme de formation au profit de 98 professionnels originaires de 8 pays africains.


C’est une nouvelle illustration de la coopération triangulaire entre le Maroc, l’Afrique et le Japon. Le 5 février à Aïn Sebaâ s’est tenue la cérémonie de clôture de la 5e Session internationale de formation au profit d’entreprises africaines. L’événement a eu lieu au Centre de formation de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) en présence d’ambassadeurs étrangers accrédités au Maroc, au côté du directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri, en plus du directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Abderrahim Kadmiri. Ce programme de formation intitulé : «Perfectionnement aux métiers de l’électricité», s’est étalé sur une durée de 30 mois et a bénéficié à quelques 98 participants issus de 18 pays du continent. D’un budget global de 7,5MDH, il a été financé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et par l’ONEE.

Satisfecit
À en croire les cadres de l’ONEE qui ont assuré la formation à leurs collègues d’Afrique subsaharienne, le taux de satisfecit du programme se situe entre 83 et 92%. Il a notamment permis aux bénéficiaires de mettre à jour leurs compétences dans différents aspects de leurs spécialités. Les sujets abordés concernent l’exploitation et la maintenance des réseaux électriques de moyenne et basse tensions, ainsi que celles des centrales hydroélectriques, sans oublier l’électrification rurale. Les 5 sessions de formations, qui se sont tenues successivement depuis janvier 2014, étaient chacune constituée par des groupes d’une vingtaine de participants.

Transfert de compétences
Présent à la cérémonie, l’ambassadeur du Japon au Maroc, Tsuneo Kurokawa, a annoncé que d’autres programmes axés sur des secteurs en développement en Afrique seront bientôt lancés. «Le Japon veut profiter de la position géographique du Maroc pour procéder à un transfert de compétences au profit des pays africains», a déclaré le diplomate. Cette disposition à poursuivre cet exemple de coopération triangulaire a également été exprimée par l’ONEE. Il est à noter que ce programme n’est pas le premier entre l’ONEE et la JICA. En effet, les deux entités collaborent depuis de nombreuses années sur des projets de coopération internationale dans le domaine de l’électricité et de l’eau potable.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page