Maroc

Élection législatives. PAM, neuf engagements pour convaincre

Arrivé troisième aux élections des Chambres professionnelles de la région Casablanca-Settat, le Parti authenticité et modernité se lance dans la campagne du scrutin législatif du 8 septembre, et dévoile son programme électoral, axé sur l’amélioration de la gouvernance et de la politique publique. 

La campagne électorale, pour le scrutin du 8 septembre, a démarré jeudi 26 août. Une longue période de séduction des citoyens par les partis politiques, qui s’étalera jusqu’au 7 septembre à minuit.


C’est la dernière ligne droite pour les formations politiques en lice, appelées à présenter et défendre, devant les électeurs, leurs programmes et projets économiques.

Ainsi, chacun rivalise d’offres et approches innovantes pour capter le maximum de voix. Après s’être accaparé 51 sièges lors des récentes élections des Chambres professionnelles de la région Casablanca-Settat, le Parti authenticité et modernité mobilise à nouveau ses troupes, et affiche, dans son programme électoral, l’ambition d’impulser une nouvelle dynamique sur le chemin du développement durable.

Ainsi, cette formation, arrivée troisième de cette échéance électorale, derrière le RNI, grand gagnant de l’élection avec 99 sièges, et l’Istiqlal, promet, en cas de victoire éventuelle, de mener de «profondes réformes visant la consolidation d’un État fort, la promotion de la démocratie et aussi une économie sociale».

Le PAM s’engage ainsi à s’attaquer de front «aux maux qui persistent dans les domaines de l’éducation, la santé ainsi qu’à toutes les formes de prévarication», assurant pouvoir relever le challenge de la moralisation de la vie publique et celui de l’amélioration du climat des affaires.

Résumé en neuf points, le programme électoral du parti veut promouvoir l’enseignement préscolaire avec, à l’appui, une stratégie portant sur la création de 9.000 classes par an, outre la revalorisation du statut et de la situation financière des enseignants ainsi que la mise en place d’un système de soutien scolaire et d’épanouissement des élèves, lors des heures «perdues».

Sur le registre de la santé, le programme préconise, entre autres, d’externaliser quelques services au secteur privé afin d’adapter l’offre à la demande, et optimiser les investissements publics dans le domaine de la santé, de créer des procédures spéciales pour les ayants droit afin qu’ils n’aient pas à payer par avance les soins couverts par l’AMO (Assurance maladie obligatoire), ou encore de faire bénéficier les détenteurs de la carte RAMED et de l’AMO de l’accès aux services du secteur privé, la différence de prix étant payée par le budget de l’État.

Dans le domaine de la lutte contre l’habitat insalubre, le PAM envisage de créer de nouvelles aides, destinées aux ménages résidant dans les habitations menaçant ruine, et aussi mettre en œuvre un programme spécifique destiné à améliorer le cadre de vie des populations en zones sensibles et à haut risque (montagnes, oasis et littoral).

Quant au soutien à l’épanouissement de la jeunesse marocaine, le PAM s’engage à présenter, en 2022, un plan national pour les jeunes (2022-2032), prévoyant une batterie de mesures en faveur de l’inclusion sociale, culturelle, éducative et économique des jeunes.

Dans ce registre, cette formation politique promet de développer l’offre en stages professionnels pour les jeunes ainsi que l’intégration par l’apprentissage et l’alternance École-Entreprise.

A cela, s’ajoute la mise en place d’une prime de stage mensuelle de 1.500 DH, sur une durée de six mois, en faveur des jeunes diplômés des universités et des centres de formation et la mise en place d’un dispositif d’appui à la création de TPE pour les jeunes.

Lequel viendra en complément d’un prêt gratuit de 150.000 DH, remboursable sur sept ans, conditionné par l’obligation de suivre une formation continue en entrepreneuriat de quatre mois. S’agissant du pouvoir d’achat des Marocains, le parti compte réduire l’impôt sur les revenus ne dépassant pas 12.000 DH, si le conjoint est sans emploi, ou encore porter le seuil de revenu exonéré de 30.000 DH, actuellement, à 36.000 DH.

Il prévoit aussi d’appuyer l’inclusion de la jeunesse rurale, en développant une offre en formation technique de proximité dans les domaines de l’agriculture, du développement durable, de l’économie sociale et solidaire, du tourisme rural et de la valorisation des terroirs.

Concernant, par ailleurs, la préservation de la dignité des personnes âgées sans revenu fixe, le programme prévoit d’instaurer un revenu minimum de dignité (au moins 50 % du SMIG), à distribuer aux personnes en âge de retraite et sans ressources, et les faire bénéficier de l’AMO, sans paiement d’aucune contribution.

Dans ce contexte de pandémie marquée par une baisse considérable des arrivées touristiques, le PAM a, également, pensé aux opérateurs du secteur, en promettant de mettre en place un cadre de concertation, de suivi et de gouvernance mixte pour le soutien aux entreprises concernées.

Il envisage, par ailleurs, le rééchelonnement sur cinq années, avec un différé d’un an, du paiement des impôts et taxes dus à la fin de l’année 2021, contre un engagement de maintien des emplois.

Les entreprises des autres secteurs ne sont pas en reste. En effet, le programme affiche l’ambition de relancer la raffinerie la SAMIR, au point mort depuis quelques années, et insiste sur la nécessité de mettre l’agriculture au centre de la politique agricole, favorisant ainsi toute l’économie, tout en promettant d’améliorer le bien-être économique des groupes à bas revenu.

Pour le soutien aux petits projets agricoles, portés par les jeunes ruraux sans emplois, le PAM compte dégager une enveloppe, à travers un appui technique et un soutien financier sous forme de prêts sans intérêts, d’une valeur variant entre 50.000 et 100.000 DH, remboursables sur cinq ans.

Le parti préconise aussi de booster l’investissement privé et de mettre en place un accompagnement, branche par branche, pour les industries historiques du pays.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page