Maroc

École centrale Casablanca : La deuxième promo lancée

L’École centrale Casablanca (ECC) a accueilli sa deuxième promotion d’élèves, lundi 19 septembre, lors d’une cérémonie présidée par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Étaient notamment présents Hervé Biausser, directeur de CentraleSupélec Paris, Jean-François Girault, ambassadeur de France au Maroc et Ghita Lahlou, directrice de l’ECC. «La montée en puissance de l’école se confirme, avec un succès grandissant aussi bien auprès des étudiants des classes préparatoires marocaines que dans les pays d’Afrique subsaharienne», s’est ainsi félicitée Ghita Lahlou.

Ce succès traduit, selon Ghita Lahlou, la pertinence de la stratégie basée sur la formation, pour le Maroc et l’Afrique, d’ingénieurs généralistes «capables de relever les défis futurs de sociétés de plus en plus complexes». Cette vision se trouve partagée par Moulay Hafid Elalamy, qui a souligné que les entreprises marocaines, notamment celles insérées dans l’économie mondiale, avaient besoin aujourd’hui d’ingénieurs performants avec des compétences aiguës, à même de faire évoluer l’industrie marocaine. Le ministre a, par ailleurs, relevé que «la création de l’École centrale Casablanca accompagne la dynamique instaurée par le Plan d’accélération industrielle (PAI) 2014-2020, au sens où elle favorise l’amélioration de la performance et de l’efficacité du dispositif de formation en place».


Cette nouvelle promotion compte 80 élèves-ingénieurs ayant passé le test exigeant de la sélection représentant de multiples nationalités telles que française, ivoirienne, camerounaise, burkinabé, mauritanienne et sénégalaise. Aussi, il a été procédé à la présentation du chantier du futur campus de l’école à Bouskoura. Adoptant l’écoconception comme maître-mot, ce campus fait sienne des technologies écologiques adaptées aux spécificités environnementales et climatiques de la zone. Les travaux s’achèveront dans les quelques mois à venir. La structure comprendra un amphithéâtre de 400 places, des salles d’enseignement, des espaces dédiés aux projets, un espace de recherche scientifique équipé, des locaux associatifs et un espace de restauration.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page