Maroc

Eau et électricité, les marchés communaux à l’heure de la rationnalisation

La commune de Tétouan s’est engagée, mardi, à entreprendre des mesures «fermes et urgentes» pour mettre fin à l’usage irrationnel de l’eau et de l’électricité enregistré dans les marchés communaux. Au cours d’une réunion avec les responsables des marchés et des services concernés qui a été consacrée à l’évaluation des dysfonctionnements que connaissent les marchés communaux en matière d’usage d’eau et d’électricité, le vice-président de la commune de Tétouan, Said Benzina, a insisté sur l’importance de sensibiliser les propriétaires de fonds de commerce quant à la nécessité d’une utilisation raisonnable et rationnelle de ces deux matières vitales.

Le vice-président de la commune de Tétouan a également affirmé que la direction de la commune procédera à des tournées régulières de contrôle avec toute la vigilance nécessaire, incitant les responsables des marchés à élaborer des rapports périodiques et à signaler d’éventuels dysfonctionnements de manière à garantir la célérité des interventions conformément aux dispositions juridiques en vigueur. Il a, en outre, souligné que les services d’éclairage public et de plomberie veilleront à garantir une proximité entre les réseaux d’eau et d’électricité et les commerces à condition de se doter de compteurs appropriés, ajoutant que la commune accompagnera les propriétaires sur les plans administratif et technique pour l’acquisition desdits compteurs. Le responsable communal a fait état d’un délai d’un mois pour la mise en oeuvre de ces mesures, mettant l’accent sur l’importance d’accompagner les responsables des marchés et leur assurer une qualification pour remplir à bien leurs missions et le rôle qui leur échoit dans le développement local.


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page