Maroc

Dette publique : le marché maintient la pression sur le Trésor

Au regard de la nature de l’inflation (d’origine externe), le statu quo du taux directeur ne serait pas scandaleux. Mais quelle que soit la décision de la Banque centrale, les taux d’intérêt ont amorcé leur hausse depuis le début de l’année. L’évolution du déficit budgétaire et les arbitrages entre financement interne et externe seront déterminants pour la suite. En attendant plus de visibilité sur le marché financier international, le Trésor a accéléré la mobilisation de ressources auprès des autres sources...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page