CarrièreMaroc

Des jeunes MRE se réunissent en conclave à Azilal

La ville d’Azilal abrite, depuis mercredi, la première édition de l’université du printemps au profit des jeunes Marocains résidant à l’étranger, organisée par le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration en partenariat avec l’Université Sultan Moulay Slimane.

 
Une centaine de jeunes, âgés de 18 à 25 ans, en provenance de différents pays de résidence à travers le monde, participent à ce conclave placé sous le thème «Le Maroc, terre des cultures». Des étudiants poursuivant leurs études supérieures au sein de l’Université Sultan Moulay Slimane y prennent part également dans le but de favoriser davantage le partage des expériences et l’échange interculturel.


La rencontre s’inscrit, selon ses organisateurs, «dans le cadre de la stratégie du ministère tendant à développer l’offre culturelle afin de mieux répondre aux besoins et attentes de la communauté marocaine établie à l’étranger, particulièrement les nouvelles générations».

Dans une intervention à cette occasion, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, a rappelé que le Maroc a toujours été une terre de cultures, de coexistence et de vivre ensemble, ajoutant que l’intérêt affiché par les Marocains du monde de différentes générations pour prendre part activement à ce genre de forums traduit leur immense attachement à leur pays d’origine et leur engagement à participer activement à la réussite de son projet de développement. 

Évoquant le programme de cette rencontre qui s’étale jusqu’au 14 avril courant, Abdelkrim Benatiq a indiqué que l’occasion sera donnée aux jeunes participants de découvrir une partie du royaume, en l’occurrence la région Béni Mellal-Khénifra, réputée par la beauté de ses paysages, ses atouts économiques ainsi que son riche patrimoine historique qui reflète les valeurs de patriotisme et de sacrifices pour la défense de l’identité nationale et l’intégrité territoriale du royaume, qui servent de modèle à suivre pour les nouvelles générations. 

Les axes du débat de cette université de printemps ont trait notamment au «Patrimoine immatériel du Maroc», «Cause nationale», «Vivre ensemble» et «Histoire et culture du Maroc» avec en parallèle des visites de terrains pour découvrir les attraits de cette région. 

Selon les organisateurs, cette première édition tend ainsi à permettre aux jeunes MRE de se forger une idée plus claire de la diversité culturelle marocaine et du système des valeurs marocaines qui prône la tolérance et le respect de l’autre.

Cette université du printemps intervient après l’université d’hiver organisée à Ifrane en décembre 2017 qui a vu la signature d’une convention-cadre entre le département en charge des MRE et de la migration et le secrétariat d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique en vue d’encadrer l’organisation de ce genre d’événements et mieux canaliser la formation.

 

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page