Maroc

Dakhla : turbo sur la mise à niveau urbanistique

Deux conventions portant sur l’élaboration de la charte architecturale et la promotion de l’éco-cité de Dakhla ont été signées en fin de semaine dernière. La mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés figure aussi parmi les priorités. 60 MDH ont été débloqués à ce titre.

Deux conventions portant sur l’élaboration de la charte architecturale et la promotion de l’éco-cité de Dakhla ont été signées, en fin de semaine dernière à Dakhla, lors d’une rencontre de communication avec les professionnels du secteur sur le plan de relance du secteur de l’urbanisme et de la construction dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. Ces deux conventions ont été signées par la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb, le directeur de l’Agence urbaine de Dakhla-Oued Eddahab, Moulay Mhamed Hammou, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, et le président de la commune de Dakhla, Sidi Salouh Joumani. La première convention porte sur l’élaboration d’une charte architecturale de Dakhla, à travers la mise en œuvre des études urbanistiques et architecturales, en vue d’une meilleure gestion de l’espace urbain et de sa qualité paysagère. Quant à la seconde convention cadre, elle porte sur la mise en œuvre des recommandations de l’étude relative à «Dakhla Eco-cité’’, en vue de mettre en place des programmes d’actions exemplaires traitant de façon concomitante les questions de transport et de mobilité, de services urbains, d’habitat, d’énergie, de ressources et d’aménagement urbain en vue de soutenir la croissance et l’attractivité des villes. Dans ce sillage, le ministère de tutelle a lancé des études pour la promotion des éco-cités et des écoquartiers, comme nouveaux cadres privilégiés d’action, d’innovation, et d’expérimentation, permettant d’asseoir des modèles de développement urbain soutenables, responsables et attractifs. À travers la promotion des éco-cités et des écoquartiers, le département de tutelle vise à mettre en place une stratégie opérationnelle permettant d’atteindre des objectifs ambitieux et transversaux en matière de développement urbain durable.


60 MDH pour la mise à niveau
Dans un autre registre, la ministre de tutelle a souligné qu’une enveloppe de 60 MDH a été mobilisée pour la réalisation du programme complémentaire de mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés de Dakhla. Ce programme, qui a débuté en 2018, est en cours de réalisation et les travaux ont atteint une étape avancée, a ainsi souligné Bouchareb, notant qu’un montant de 39 MDH a été alloué pour lutter contre l’habitat insalubre à Dakhla, dans le cadre d’une convention relative à la mise à niveau urbaine de Dakhla et les centres émergents dans la province d’Oued Eddahab. De même, la responsable gouvernementale a fait savoir que sont département a alloué environ 750 MDH, dans le cadre du nouveau programme d’habitat et d’urbanisme des provinces du Sud du Royaume (2007-2015), qui comprend les lotissements, la mise à niveau urbain et la restructuration de quartiers sous équipés. Dans cette lignée, Nouzha Bouchareb a fait observer que les programmes de mise à niveau urbaine et de restructuration de quartiers sous équipés ont contribué amplement à l’amélioration des conditions de vie de la population, à travers la mise en place des équipements de base nécessaires portant notamment sur les voiries, places publiques, espaces verts, services publics et le réseau d’assainissement liquide. Dans ce sillage, elle a souligné que ces programmes avaient un impact positif et direct sur la population, ayant abouti à l’annonce de Dakhla ville sans bidonville en 2010, tout en mettant l’accent sur la mise en place d’une offre de logement variée et adaptée aux besoins de la population, dans le cadre d’une stratégie anticipative, afin de lutter contre le phénomène de l’habitat insalubre. À cette occasion, le directeur de l’Agence urbaine de Dakhla-Oued Eddahab, Moulay Mhamed Hammou a présenté un exposé dans lequel il a mis en exergue les grandes lignes du plan de relance du secteur de l’urbanisme et de la construction dans la région. 

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page