Maroc

Crise maroco-espagnole: ce qu’en pense l’ancien président du gouvernement espagnol

L’ancien président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a affirmé que la relation avec le Maroc est « fondamentale » pour la sécurité et la stabilité de l’Espagne, tout en soulignant la pertinence du plan d’autonomie pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara.

Dans un entretien à la télévision Canal Sur diffusé ce mercredi, Zapatero a appelé à « retrouver la confiance » dans les relations entre les deux pays suite à la crise déclenchée sur fond de la décision des autorités espagnoles d’accueillir en catimini et sous une fausse identité le chef des séparatistes, le dénommé Brahim Ghali.


« Nous devons retrouver la confiance qui constitue un élément essentiel dans les relations extérieures », a-t-il insisté.

Le Maroc « a toujours été un partenaire sérieux, dynamique et loyal » vis-à-vis de l’Espagne « dans la lutte contre le terrorisme djihadiste et dans la politique migratoire », a relevé Zapatero, rappelant que lorsqu’il était chef du gouvernement « il y avait une entente parfaite»

En ce qui concerne la question du Sahara marocain, Zapatero a noté que le plan d’autonomie présenté par le Maroc demeure «la base» de tout règlement de ce différend régional.

«Le Royaume du Maroc a présenté en 2007 un projet d’autonomie avancée qui a été bien accueilli et salué», a-t-il affirmé, ajoutant qu’il s’agit du « cadre idoine qui sert de base » pour parvenir à un «accord raisonnable».

« C’est un projet d’autonomie très avancé pour le Sahara qui devrait être l’option à explorer », a insisté Zapatero.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page