Maroc

Couvre feu, restrictions, Tarawih…que va décider le Maroc pour Ramadan ?

A quelques semaines de Ramadan, de nombreux Marocains ont exprimé leur inquiétude quant au risque d’un nouveau confinement pendant le mois sacré, à l’instar de l’année dernière.

A ce propos, Mustapha Ennaji a indiqué qu’un reconfinement dépend de plusieurs critères. D’après le virologue et directeur du laboratoire de virologue de la faculté Hassan II de Casablanca, les autorités pourraient décider un retour au confinement pendant Ramadan au cas où les cas de contaminations connaissent une hausse considérable. «Un confinement n’est pas exclu si la situation épidémiologique rechute», a-t-il mis en garde.


Si Dr Ennaji a rassuré les Marocains, précisant que la situation est actuellement sous contrôle, il a souligné que le virus est imprévisible et peut créer de mauvaises surprises. Le virologue a appelé les Marocains, d’ailleurs, à continuer à respecter les mesures de prévention et les gestes barrières afin d’endiguer le risque de propagation du covid.

Par ailleurs, le président du Conseil scientifique local de la préfecture Skhirat-Témara a affirmé que la décision d’accomplir les prières « Tarawih » au sein des mosquées, pendant le prochain mois sacré de Ramadan, revient essentiellement au ministère des Habous et des Affaires Islamiques. C’est ce ministère, a précisé Hassan As-Sakanfil à Les ECO, qui est seul habilité à décider si les « Tarawih » pourront être accomplies au sein des lieux de culte ou pas.

Et d’ajouter que le département d’Ahmed Taoufiq a décidé la réouverture des mosquées du Royaume, mais de façon progressive à cause des circonstances exceptionnelles que vit le pays. Lesquelles circonstances sont dues à la pandémie du nouveau coronavirus. Cependant, a souligné notre interlocuteur, les prières au sein des mosquées se déroulent dans le respect total des mesures sanitaires décrétées par le ministère de tutelle. Concernant les « Tarawih », de nombreux fidèles préfèrent les accomplir ailleurs que dans les lieux de culte et seul le ministère des Habous et des Affaires islamiques peut en décider autrement.

Les calculs astronomiques montrent que le premier jour du Ramadan de l’an 1442 de l’hégire correspondra au 12 avril 2021. Les mêmes calculs indiquent que la nouvelle année de l’hégire correspondra au mois d’août 2021. Rappelons que le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb avait précédemment déclaré à la chaîne 2M que les mesures restrictives promulguées pour endiguer la propagation du coronavirus seraient levés au mois de Ramadan. Et ce, au cas où la situation épidémiologique reste stable et que la campagne de vaccination démarre. Pour le moment, rien n’a été confirmé. Selon nos sources, la tendance actuelle serait de conserver les mesures d’urgence sanitaires actuelles jusqu’à la fin du ramadan, tandis que certaines rumeurs évoquent un couvre feu qui passerait de 21h à 19h. Ce qui est certain, c’est que la vigilance va rester de mise, tant que l’immunité collective n’est pas encore acquise. Il est donc très peu probable que les mesures restrictives soient levées pour Ramadan. 

N.M. et M.F.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page