Maroc

Automobile : le Maroc dans la cour des grands

Les troupes sont en ordre de marche, avec pas moins de 50 millions d’euros consacrés au lancement de la première marque marocaine de voitures. La concrétisation de l’opération devrait intervenir début 2023. 

C’est une étape importante que vient d’aborder le secteur automobile national, avec une convention d’investissement de 50 millions d’euros, dont la signature est prévue en janvier 2023. Objectif : créer une usine de production d’une marque locale de voitures, a annoncé Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du commerce.

Un investissement 100% marocain
La nouvelle usine, qui sera financée par des capitaux 100% marocains, viendra s’ajouter aux unités industrielles de Renault et Stellantis, qui affichent une capacité de production annuelle de 700.000 voitures, dont 50.000 véhicules électriques, a fait savoir Ryad Mezzour. Ce premier investissement national d’envergure permettra de générer une capacité de production annuelle de 3.000 voitures, avant d’atteindre un rythme de 20.000 véhicules après quatre ans, a indiqué Mezzour, en faisant remarquer que l’annonce officielle de la nouvelle voiture revient aux investisseurs.

Suite à la réussite de l’ensemble des tests et des essais, la nouvelle marque est actuellement en phase d’autorisation finale, selon le ministre qui a déclaré que «la production sera destinée au marché local, dans un premier temps». Précision importante, l’usine, n’ayant pas prévu de chaîne de production pour les voitures électriques, ne produira que des voitures thermiques, a précisé le ministre, relevant que 50 millions d’euros seront investis sur trois ans, hors coûts d’exploitation. Il convient de noter que l’industrie automobile représente le 2e secteur exportateur du Maroc, avec des ventes cumulées qui ont atteint 8,4 milliards de dollars de janvier à octobre 2022. Le chiffre d’affaires à fin décembre devrait, selon Bank AL-Maghrib, atteindre 9,5 milliards de dollars.

Voitures chinoises 100% électriques produites au Maroc
Après avoir conquis le marché chinois, la production des voitures citadines chinoises 100% électriques de la marque XEV, distribuées également en Italie par Venetian Campello Motors, se fera bientôt au Maroc. Selon un média italien, les négociations avec les partenaires marocains auraient atteint un stade avancé. Le but étant de répondre à «un besoin de raccourcir la chaîne de distribution en créant une usine proche du marché européen, pour faire face à l’augmentation continue des coûts de transport et aux incertitudes dues à la conjoncture internationale».

L’opération est suivie par Giovanna Zandarin, fait savoir Nord-Est Economia, ajoutant que l’opérateur a jeté son dévolu sur le Royaume pour cette nouvelle usine, plus précisément dans les environs de Tanger, «zone stratégique pour les connexions avec le marché européen». D’autant que le Maroc «met en œuvre des politiques efficaces pour attirer les entreprises étrangères». Pour ce qui est de la distribution et la commercialisation, la tâche sera confiée à XEV Trade, détenue à 51% par Campello Motors et dirigée par Andrea Campello.

«Notre calendrier prévoit de pouvoir exporter, à partir du Maroc, au cours du premier semestre 2024», indique Giovanna Zandarin. Le projet comprend un partenariat avec Eni, permettant d’obtenir des véhicules dotés de l’option de remplacement des batteries déchargées. À noter que l’accord avec les autorités marocaines pourrait être conclu officiellement «dans les prochains mois», afin de permettre un démarrage de la production d’ici 2024, fait savoir la même source.

Le secteur en convalescence

Le marché automobile reprend des couleurs, comme en témoignent les mois d’août et septembre, qui sont dans le vert. Les ventes de véhicules neufs se sont à nouveau inscrites dans une évolution positive, enregistrant une hausse de 6,2% par rapport au même mois de l’année précédente, à 13.096 unités écoulées. La catégorie des véhicules particuliers (VP) a enregistré une progression de 6,61% comparé à octobre 2021, à 11.277 unités. Idem pour les véhicules utilitaires légers (VUL) dont les ventes ont augmenté de 3,8% par rapport à septembre 2021, à 1.819 unités.

 

Kenza Aziouzi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page