Maroc

Aucune suspension des cours dans les écoles juives à Casablanca

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La nouvelle à propos de la suspension – à partir du 11 décembre – des cours dans les écoles juives de Casablanca à cause de la présence d’un engin explosif au sein de l’une d’elles s’avère fausse.


Si les États-Unis ont considéré comme impératif, pour des raisons sécuritaires, de fermer leur consulat au Maroc, cette «phobie» n’a pas atteint les écoles juives installées dans le royaume.

Selon des médias, la DGSN se serait mobilisée pour cerner une situation qui relève seulement du doute de la présence d’un engin explosif dans une école juive basée à la capitale économique ! Un doute qui a poussé les concernés eux-mêmes, les établissements scolaires juifs en l’occurrence, à réagir !

Contactées par Leseco.ma, les écoles Maimonide (lycée) et Narcisse Leven (primaire) ont réfuté cette information. «Rien de cela n’est vrai! On n’a pas du tout suspendu les cours. L’école a fonctionné normalement», affirme l’adjointe du directeur de Maimonide. Et d’ajouter: «Toutes les écoles juives travaillent et travailleront normalement jusqu’au vendredi 14 décembre, jour du début des vacances de fin de semestre, qui prendront fin le 4 janvier».

«Non…cela est ridicule», confirme de son côté une responsable à la direction de Narcisse Leven.

Si le fait d’avoir touché «par le mot» Al Qods a laissé s’installer une peur telle – au sein de la Maison blanche – qu’elle a induit une vigilance démesurée allant de la fermeture de son consulat au Maroc à la prévention des ressortissants américains d’un éventuel danger qui pourrait les guetter là où ils sont (Maroc), les écoles juives de la ville blanche paraissent stupéfaites de l’impact qu’auraient les paroles de Trump à l’égard d’Al Qods sur la suspension des cours qu’elles assurent en toute tranquillité et sécurité !

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page