Maroc

Attractivité territoriale : Casablanca en première ligne

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Dans le cadre de sa démarche d’attractivité sous la marque «WECASABLANCA», Casablanca Events et Animation organise la deuxième édition de l’Africa Place Marketing.

Sommes-nous tous des acteurs d’hospitalité et d’attractivité des territoires que nous habitons ? Quelle est la place du marketing territorial dans l’hospitalité et l’attractivité des territoires marocains ? Comment mettre en place la démarche du marketing territorial pour une hospitalité et une attractivité durables ? Comment la démarche du marketing territorial pourrait-elle contribuer à la résilience et à la régénération des territoires ? Ou encore, quel rôle pourraient jouer l’identité et l’attachement au territoire dans la démarche marketing territorial ? Comment rendre nos villes attractives malgré des évènements indésirables comme la pandémie et ses effets psychologiques ? Autant de sujets d’actualité et à intégrer dans la démarche d’attractivité de nos villes et régions, dans un contexte où les territoires se livrent une vive concurrence à l’échelle mondiale.


En effet, la crise sanitaire, engendrée par le Covid-19, a mis en exergue l’importance du marketing des territoires, qui cherchent, de plus en plus, à retenir et soutenir les populations actives, «qu’il s’agisse de résidents, investisseurs, jeunes, touristes, étudiants… et à développer de nouvelles perspectives territoriales», explique Mohamed Jouahri, directeur général de Casablanca Event et Animation. Face aux nouveaux enjeux territoriaux, la question de l’attractivité territoriale n’est plus un luxe mais une nécessité de survie pour tout territoire désirant se faire une place sur l’échiquier mondial. C’est dans ce contexte que Casablanca Events et Animation organise la deuxième édition du symposium «Africa Place Marketing» qui se déroule sur deux jours, les 24 et 25 novembre, sous la thématique «Tous acteurs d’hospitalité et d’attractivité des territoires». Il s’agit, pour la capitale économique, de se positionner comme une véritable plateforme de réflexion autour des enjeux, pratiques et tendances du marketing territorial en Afrique. Mais aussi d’enrichir le débat, co-construire et développer une démarche de marketing territorial adapté au contexte africain. Pour ce faire, le symposium a invité une quarantaine d’experts, chercheurs et professionnels de renommée internationale représentant plus de 14 territoires considérés comme des cas d’école en la matière. Objectif : exposer les nouvelles tendances de marketing territorial en Afrique et dans le monde. À la clé, les organisateurs attendent des pistes de réflexion et des chantiers à mener pour rendre nos villes plus attractives et accueillantes.

De nombreux défis à relever pour  Casablanca
En première ligne de ses démarches marketing, la capitale économique a beaucoup de défis à relever, notamment en matière d’assainissement et de mobilité. L’attractivité d’une ville passe aussi par sa beauté architecturale, le développement de la culture, du tourisme et par la valorisation de son patrimoine, de sorte à répondre aux attentes des voyageurs et habitants, des critères qui interviennent bien avant le confort de l’hébergement, la qualité de la gastronomie, etc. De par son histoire, Casablanca doit gérer un parc important d’anciens immeubles. Pour Nabila Rmili, présidente du Conseil de la ville de Casablanca, «les défis sont nombreux. Aujourd’hui, nous avons l’obligation de travailler sur une diversité d’aspects de nos villes, notamment l’aspect touristique. Nous souhaitons, à travers notre prochaine session, animer de plus en plus le thème de l’attractivité de la ville. Nous voulons qu’elle soit davantage attractive sur le plan économique, des investissements, sur le plan touristique éventuellement, vu le potentiel de la ville ». Pour Lionel Flasseur, directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, «il est primordial d’intégrer les habitants dans cette démarche de marketing, à l’heure où l’on s’interroge sur le meilleur réseau d’ambassadeurs».

Diversité de sujets abordés
Quatre sujets clés ont fait l’objet de discussions lors de la journée inaugurale intitulée «La place du marketing territorial dans l’hospitalité et l’attractivité des territoires». «C’est quoi le marketing territorial et pourquoi est-il primordial de le mettre en place ?» L’objectif de cette conférence est de délimiter les concepts du marketing territorial ainsi que la démarche à entreprendre pour développer une réflexion solide autour de l’hospitalité et l’attractivité des territoires. Autre sujet : «Comment mettre en place la démarche du marketing territorial pour une hospitalité et une attractivité durables ?» Cette conférence porte le titre de la thématique globale de ce symposium, avec pour principal objectif d’explorer la notion de l’hospitalité qui renvoie à la capacité de retenir sur place les ressources acquises par un territoire. «Comment la démarche du marketing territorial pourrait-elle contribuer à la résilience et à la régénération des territoires ?». Résilience, régénération et transformations territoriales sont devenues, sous l’impact de la crise de Covid-19, les mots d’ordre de toute réflexion autour de l’avenir des territoires, ainsi qu’un sujet d’identité et de sentiment d’appartenance au territoire ; la personnalité du territoire. «Quel rôle jouent l’identité et l’attachement au territoire dans la démarche marketing territorial ?» L’identité représente ce que le territoire est aujourd’hui, ce qu’il était hier et ce qu’il voudra devenir demain, elle est mouvante et en perpétuel devenir.

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page