Maroc

AMMC : Nezha Hayat passe aux commandes

Au milieu de la foulée de nominations qui ont marqué le dernier Conseil des ministres, tenu en fin de semaine dernière, le roi a nommé l’actuelle présidente du Conseil de surveillance de Sogebourse à la tête de l’Autorité marocaine du marché des capitaux. La mue de l’AMMC est désormais bien actée ! Les décrets d’application devront voir le jour incessamment.


C’est une page stratégique, et très attendue par le marché, que vient de tourner le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM). Voué à se transformer en Autorité marocaine du marché de capitaux (AMMC), ce n’est désormais plus que l’affaire de semaines voire de jours, pour que cette transformation soit effective. Toute la place attend en effet la publication des décrets d’application, dernier acte pour entamer la mutation juridiquement de l’insitution.

En fin de semaine dernière, le roi a déjà nommé la personne qui dirigera cette nouvelle entité et mènera, donc, ce chantier à bon port. C’est Nezha Hayat qui ainsi dirigera ainsi le gouvernail du gendarme de la Bourse, sous sa nouvelle mouture. La responsable aura pour mission la transformation du CDVM en AMMC et, surtout, de veiller à ce que cette Autorité joue pleinement son rôle. Pour rappel, cette transformation est attendue depuis 2011, date de formulation du projet de loi l’instituant et qui fût publié au Bulletin officiel en 2013.

À aujourd’hui, la loi attend ses décrets d’application. La loi 53.08 relatif à l’AMMC vise, d’une part, à consacrer son indépendance et, d’autre part, à renforcer la responsabilité de cet organisme dans l’exercice de sa mission.

Chantier en branle
Pour se préparer à ce jour, le CDVM avait déjà entamé tout un chantier pour restructurer son arsenal réglementaire. Comme premier acte, le CDVM avait regroupé l’ensemble de ses circulaires dans un seul et même texte plus harmonisé. De même, accompagné par la Banque africaine de développement (BAD) et des bureaux d’étude, le CDVM avait défini une architecture de l’information financière ainsi que le système d’information la supportant et a automatisé la gestion de l’information et du contrôle, dans le but d’améliorer son dispositif de contrôle et de suivi de l’information financière, mais aussi d’accompagner les évolutions de la place financière et de la diversification des instruments financiers.


 

Bio express

Diplômée de l’ESSEC, Nezha Hayat a entamé sa carrière en Espagne, notamment en tant que chef de service des opérations sur les actions non cotées à Inverfinazas. Deux ans plus tard, elle devint directrice du département de Corporate Finance et responsable de la stratégie commerciale institutions étrangères à la société de bourse Bravo y Garayalde. Un poste qu’elle occupe pendant deux ans avant de rejoindre Banco Inversion en tant que directrice de la succursale de Marbella. Elle revient par la suite sur le sol national en tant que directeur adjoint de la succursale offshore de BNP basée à Tanger. Avant son passage à la Société Générale Maroc, elle occupa le poste de directeur associé, du Trésor et de la division internationale. Elle est aussi membre-fondatrice et vice-présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprise du Maroc (AFEM).


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page