Maroc

Al Hoceima : Ilyas El Omari plaide non coupable

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

À l’ombre des accusations qui le nomment responsable du mouvement social, qui s’est déclenché à Al-Hoceïma, Ilyas El Omari, en tant que président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma explique le pourquoi et le comment du retard enregistré dans la mise en application du plan de développement de la ville d’Al-Hoceïma.


Rencontré lors de la conférence sur «Les marques territoriales» organisée par Maroc Export le jeudi 25 mai à Casablanca El Omari lance une doléance concernant la province d’Al Hoceïma qui souffre comme d’autres provinces marocaines de «la non justice territoriale».

El Omari souligne noir sur blanc que «l’année 2016 a été une année d’élections et que l’administration centrale n’a pas débloqué les budgets nécessaires pour la mise en œuvre du plan de développement d’Al Hoceïma. Moi en tant qu’élu, je peux comprendre cet handicap, mais le citoyen ne peut pas comprendre».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page