Maroc

Agadir Souss-Massa/Investissement : l’Atlas Original 2022 peaufine l’offre territoriale

Fruit d’une collaboration entre le CRI de Souss-Massa et les éditions Azigzao, «L’Atlas Original» offre une nouvelle lecture de l’économie régionale à la lumière des différents plans et stratégies amorcés dans la région. 

Après le guide du foncier industriel et le guide sur les opportunités d’investissement touristique, la région de Souss-Massa vient d’actualiser son offre, en matière d’investissement, à travers l’édition d’un nouvel outil de promotion régionale.

Destiné aux investisseurs, chefs d’entreprises, décideurs, corporations professionnelles et aux institutionnels, l’édition 2022 de «L’Atlas Original d’Agadir Souss-Massa» est un ouvrage qui accompagne la dynamique économique de la région Souss-Massa surtout après le replacement de la région, dans le cadre d’une nouvelle centralité géographique conformément au discours royal du 44e anniversaire de la Marche Verte, l’amorçage de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle (PAI) pour la période 2014-2022 et le lancement du Programme de développement urbain (PDU).

Fruit d’une collaboration entre le Centre régional d’investissement de Souss-Massa et les éditions Azigzao, I’Atlas Original offre une nouvelle lecture de l’économie régionale. Elle est accompagnée d’un focus et de prospections explorant l’impact des différents programmes de développement économique sur la région, à l’instar du Plan d’accélération industrielle et sa déclinaison régionale basée sur la promotion des écosystèmes industriels historiques comme l’agro-industrie, la construction navale et la chimie, outre l’émergence de cinq nouveaux écosystèmes, à savoir l’automobile, l’industrie du cuir, les matériaux de construction, la plasturgie et l’offshoring.

PAI-SM : plus de 270 projets captés
Il est également question d’exposer l’offre foncière industrielle de la région et son dispositif de soutien à l’investissement dans le cadre d’une nouvelle gouvernance régionale, ainsi que les projets d’avenir au niveau de la région. Selon le CRI de la région Souss-Massa, à l’échéance d’avril 2022, le niveau de captation de l’investissement couvrant l’ensemble des écosystèmes du PAI-SM a atteint les 270 projets impliquant l’ensemble des zones industrielles dont le foncier a été préparé pour les accueillir dans les meilleures conditions d’attractivité et de compétitivité.

L’intégralité des projets a bénéficié, en amont, de l’accompagnement du CRI Souss-Massa et a été validée lors de la Commission régionale unifiée de l’investissement qui, dans le cas de la Région Souss-Massa, se tient tous les jeudis depuis la mise en œuvre de la nouvelle réforme à la base de la loi n° 47-18 du février 2019 portant réforme des Centres régionaux d’investissement et la création des Commissions régionales unifiées d’Investissement.

La performance enregistrée par le CRI-SM pour la validation des dossiers d’investissement par les SPOC et leur instruction par la CRUI s’établit à 10 jours, face à un délai réglementaire de 30 jours, témoignant ainsi d’une amélioration décisive dans l’attractivité de l’investissement. Les 270 entreprises présentées dans cet Atlas Original correspondent au résultat enregistré à fin avril 2022, résultat qui continue d’évoluer à l’issue de chaque CRUI hebdomadaire.

L’agroalimentaire capte l’essentiel
Dans le détail, il s’agit de 6,256 MMDH d’investissement et 18.630 emplois prévus. Dans le détail, force est de constater que le secteur agroalimentaire constitue 37% du montant d’investissement, soit 2,2 MMDH et 50,92 % des emplois. Le constat est le même pour la répartition du foncier industriel. Sur 1,1 million de m2 de foncier industriel, 463.615 m2, soit 39%, sont captés par l’industrie agroalimentaire.

Parallèlement à la déclinaison de cette offre en matière d’investissement, pour accompagner le développement économique de la région Souss-Massa, la pérennisation de cette déclinaison appuyée par d’autres projets renforcent la vocation de la région de Souss-Massa. Dans ce sens, un port sec sous douane est prévu, selon l’Atlas Original, pour traiter le trafic grandissant en provenance des différentes zones de production régionales et nationales ainsi que du port commercial d’Agadir.

Il constituera de fait un domaine d’extension de l’espace portuaire et permettra le groupage et la distribution des marchandises. Il offrira, entre autres, des services de manutention, de stockage, d’entreposage, d’empotage et de dépotage des conteneurs. La proximité du port sec avec le port commercial d’Agadir représente, par ailleurs, un atout pour une logistique optimale qui contribuera à la réduction des coûts des marchandises.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO
Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page