Maroc

Agadir. Le réaménagement de la voie express prendra enfin forme

L’estimation de l’assistance technique pour le contrôle et le suivi des travaux d’amélioration du niveau de service de la voie express urbaine a été fixée à 17,9 MDH. Étalés sur 20 km entre l’Aéroport Al Massira et le port d’Agadir, les travaux seront marqués par la réalisation de 11 trémies liées à la voie de contournement Nord-Est et le barreau Est-Ouest.

Au moment où les travaux de la rocade de contournement Nord-Est se poursuivent sur plusieurs sections dans le cadre du Programme de développement urbain d’Agadir (2020-2024), l’amélioration de niveau de service de la voie express urbaine reliant l’Aéroport Al Massira à l’enceinte portuaire d’Agadir sera prochainement lancée.


Pour l’heure, la Direction provinciale de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau d’Agadir-Ida-Outanane a lancé l’appel d’offres pour la mission d’assistance technique à la maîtrise d’ouvrage pour le contrôle et le suivi des travaux de réaménagement et d’urbanisation de cette voie express.

L’estimation des coûts des prestations établie par le maître d’ouvrage est fixée à 17,9 MDH et l’ouverture des plis est prévue pour fin septembre. Inscrit au deuxième axe du PDU dédié au renforcement des infrastructures et au décongestionnement de la ville d’Agadir, le projet de la voie express urbaine sera étalé sur 20 km tandis que le délai d’exécution global du présent marché est fixé à 40 mois.

Un triplement de la voie avec la réalisation de 11 trémies

Le chantier sera marqué par la réalisation de plusieurs ouvrages d’art. Les travaux permettront de renforcer la voie et d’élargir en 2×3 voies avec bandes cyclables tout au long de la voie express urbaine (RN1) entre l’Aéroport Al Massira et le port d’Agadir.

Outre les travaux d’assainissement, la voie express urbaine sera dotée d’un ouvrage d’art double sur Oued Souss en plus de la réalisation des travaux de construction de 11 trémies, y compris leurs voies latérales en plus de la réalisation de deux passages supérieurs et les travaux de déplacement de tous les réseaux empiétant sur l’emprise des travaux.

Parallèlement, les marchés de deux trémies prioritaires ont été déjà adjugés. Cela concerne les travaux de construction de la trémie au droit du carrefour de l’avenue Abderrahim Bouabid à proximité de Hay Mohammadi et le barreau Est-Ouest au niveau de Tilila en liaison avec cette voie express urbaine.

Le délai d’exécution global de ces deux premières trémies a été fixé à 12 mois. De plus, le projet de la voie express urbaine sera régi par un Schéma directeur de management qualité (SDMQ).

Un projet à la croisée de la rocade et du barreau

Ce projet de la voie express urbaine est intimement lié à deux autres projets structurants qui permettront de décongestionner le trafic en augmentant la capacité du réseau routier.

Il s’agit de la voie de contournement, déjà lancée, d’une longueur de 29 km. Au total, cette rocade est constituée de quatre sections routières entre l’aéroport d’Agadir et l’enceinte portuaire. S’agissant de l’aménagement du barreau Est-Ouest de la ville d’Agadir, sur un linéaire de 10 km et une emprise de 50 à 130 m, le marché a déjà été acté dans le cadre du Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir 2020-2024.

Actuellement, les travaux sont lancés au niveau du quartier Tilila. Ces travaux devront relier le barreau Est-Ouest avec la rocade Nord-Est, en l’occurrence la seconde section de ce projet avec la réalisation d’un échangeur au niveau de la nationale n° 11, sous forme de trémie pour l’accès au barreau Est-Ouest, au niveau du quartier Tilila. Quant aux autres tranches de travaux, elles concernent le barreau actuel (de la Route nationale n° 10 à la nationale n° 1) réalisé en 2003-2004.

Avancement du PDU

Par ailleurs, un an et demi après la mise en œuvre du Programme de développement urbain (PDU) de la ville d’Agadir 2020-2024, sur 94 projets inscrits au PDU, 25 projets sont en cours de réalisation, dont un projet déjà achevé.

Il s’agit de la réalisation de 20 terrains de proximité dans le cadre du 6e axe dédié à l’amélioration du cadre de vie des citoyens et la réalisation des équipements sociaux. L’ensemble des projets en cours de réalisation totalise plus de 3,7 MMDH, soit 60% du coût global du programme.

Pour rappel, les 94 projets du PDU 2020-2024 d’Agadir ont bénéficié, initialement, d’une enveloppe de 5,9 MMDH. Cette enveloppe a été revue à la hausse après la signature d’un ensemble de conventions spécifiques pour l’amener à un coût global de l’ordre de 6,297 MMDH.

En plus des projets dont les chantiers sont en cours, les appels d’offres relatifs aux travaux ont été lancés pour 25 projets supplémentaires du programme.

Ces projets représentent un coût global de 992 MDH, soit 16% du coût global du programme. Au total, le nombre de projets en cours de réalisation, ou dont les appels d’offres sont lancés, est de 50 projets, pour un coût de 4,770 MMDH, soit 76% du coût global du programme.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page