Maroc

Agadir : le chantier de la rocade Nord-Est lancé

D’une longueur de 29 km, la voie de contournement Nord-Est est constituée de quatre sections. Le coup d’envoi des travaux est programmé pour ce 21 janvier, sur un premier tronçon de 7,5 km.

Parmi les huit maîtres d’ouvrage du Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir 2020-2024, le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau se charge de la réalisation de deux projets dans le cadre du second axe dédié au renforcement des infrastructures et décongestionnement de la ville d’Agadir. Il s’agit de la réalisation de la voie de contournement Nord-Est et la mise à niveau et aménagement de la voie express urbaine avec l’amélioration de son niveau de service. Près d’un an après la signature du PDU, où en sont ces deux projets ? D’une longueur de 29 km, la voie de contournement Nord-Est permettra de décongestionner le trafic en augmentant la capacité du réseau routier. Au total, elle est constituée de quatre sections routières alors que cette rocade disposera de 11 ouvrages spécifiques avec trois principaux accès (Barreau Est-Ouest, Hay Mohammadi et Port) totalisant 11,5 Km.


Première section: coup d’envoi
Selon la Direction régionale de l’équipement, du transport et de la logistique du Souss-Massa, l’ensemble des marchés ont été attribués dans le cadre de la première section reliant l’aéroport à la route nationale n°11 sur 7,5 km, en l’occurrence le marché des travaux pour un montant de 79 MDH. «Après l’approbation de ce marché au niveau central et l’engagement en termes de trésorerie, la notification du marché a été déjà faite alors le démarrage des travaux sera effectué le 21 janvier 2021», a annoncé Fadli Benemman, directeur de l’Équipement à Souss-Massa, lors de la troisième réunion du Comité de pilotage, de suivi et d’évaluation, tenue le 15 janvier dernier, à Agadir. Selon ce dernier, la démarche avec le département des Eaux et forêts continue pour l’installation du chantier. En principe, l’entreprise aura l’accord au cours de cette semaine pour commencer l’installation de ce chantier. Pour les marchés annexes, ils ont déjà reçu le feu vert à travers l’ordre de commencement, notamment les bureaux de contrôle technique, topographique, qualité des travaux et bien d’autres. Dans le cadre de cette première section, un grand pont sera réalisé sur Oued Souss. Les travaux au sein de cet ouvrage débuteront en avril 2021 après l’achèvement des études géotechniques et complémentaires. Pour la trémie sur la route régionale n°114, à proximité de la localité de Temsia, elle sera réalisée en mars 2021. Quant aux portiques, ils sont inclus dans le marché des travaux de cette section routière.

Deuxième section: la notification du marché déjà faite
En ce qui concerne la seconde section, entre la route nationale n°11 jusqu’à Hay Mohammedi, au niveau d’Abaraz, le marché des travaux a été adjugé et approuvé au niveau central. La notification du marché a été faite selon la Direction régionale de l’équipement, le 13 janvier 2021, alors que l’ordre de démarrage sera donné préalablement au cours de cette semaine. Le montant du marché des travaux est de l’ordre de 179 MDH en plus des marchés annexes estimés à 7,4 MDH. Pour rappel, le délai d’exécution des travaux est fixé à 18 mois. Pour la composante d’ouvrages spécifiques, un échangeur sera installé au niveau de la nationale n°11 sous forme de trémie pour l’accès au barreau Est-Ouest, au niveau du quartier Tilila et aussi pour Abaraz. Les avant-projets de cette composante sont en cours de réalisation tandis que les appels d’offre seront lancés en mars 2021. Pour les portiques, ils sont aussi inclus dans le marché des travaux.

Quid de la troisième et quatrième section ?
Pour la troisième section, entre Hay Mohammadi et la connexion au port au niveau d’El Ghazoua, cette section est confrontée selon le directeur de l’équipement à la problématique de la décharge des gravas au niveau d’Ait Taoukt, d’où la nécessité de son déplacement pour avoir de la visibilité; puisque le tracé de cette section a franchi cette décharge. Pour la composante d’ouvrages d’art, un portique sera réalisé dans le cadre de cette section. S’agissant de la quatrième section, qui pose aussi des contraintes topographiques, l’équipement a adopté 4% pour la pente de vitesse au niveau de l’accès au complexe portuaire bien que la règlementation autorise le pourcentage de 6%. Cette décision a été prise pour éviter la situation de la section d’Amskroud au niveau de l’autoroute d’Agadir-Marrakech. Les études d’expertise et de solutions de confortement et bien d’autres ont été aussi déjà validées. Le lancement de cette section est prévu en mars 2021. Un passage supérieur est également prévu dans le cadre des ouvrages d’art prévus dans cette section.

Voie express urbaine: le tracé d’avant-projet en cours d’approbation
Par ailleurs, le projet de la voie express urbaine, étalé sur 20 km, sera marqué par la réalisation de 11 trémies avec un triplement des voies. Pour le tracé d’avant-projet, il est en cours d’approbation. Pour la composante d’art spécifique et après l’achèvement des études géotechniques, ce projet sera marqué aussi par le lancement de trois trémies prioritaires vers la fin du mois de février. Une réunion spéciale sera tenue début février qui sera dédiée à la validation des trois trémies prioritaires au niveau du giratoire de Temersit à Azrou Ait Melloul, le Barreau Est-Ouest au niveau de Tilila en plus de Hay Mohammadi. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page