Politique

Taux de participation : principal enjeu des élections en 2021

Dans sa dernière analyse, l’association Tafra pose les principales questions auxquelles il faudra apporter des réponses en vue d’une participation convaincante aux élections législatives et régionales.

L’association Tafra s’implique dans les préparatifs des prochaines élections, dans l’objectif d’améliorer la participation politique à ces dernières. C’est ce qui ressort de l’analyse effectuée par cette association qui veut surtout impliquer les partis politiques dans sa démarche visant à mettre en œuvre un plan de communication. Objectif : remédier au faible pourcentage de participation qui continue de préoccuper les acteurs politiques. «Si les taux de participation politique connaissent une tendance à la baisse, celle-ci sera potentiellement renforcée par le contexte de pandémie actuel», indique l’ONG, qui précise que cette tendance baissière est due à une série de facteurs, notamment le déficit d’information qui agit doublement sur «la capacité des partis à répondre aux demandes des citoyens et la communication autour de leur offre politique». Outre ce manque de communication, les analystes de l’association estiment que les citoyens «demeurent peu informés et accordent manifestement peu d’intérêt pour la chose électorale».


L’exigence de l’écoute
L’association recommande, en cette période préélectorale, de collecter les données sur les candidats en lice et le matériel de campagne afin de les publier sur une plateforme qui n’a aucune relation avec les partis politiques. Cet outil numérique pourrait devenir un outil de campagne et de communication pour les partis politiques, constituant de ce fait «une alternative nécessaire durant une période électorale intervenant en plein contexte de pandémie, durant laquelle l’échange d’informations autour des élections peut difficilement passer par des communications physiques directes», insistent les analystes de Tafra. La cible principale sera, bien évidemment, les jeunes, qui utilisent les réseaux sociaux en tant que principale source d’informations et sont les plus enclins à fréquenter la plateforme projetée. Si cette période focalise présentement l’attention, le plan d’action de l’association prévoit aussi la présence de cette dernière tout au long de l’analyse des données, après le vote, afin de collecter les différentes données au niveau des bureaux de vote et d’en faire bénéficier les partis politiques.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page