Politique

Sahara marocain : Bourita interpelle l’Europe

«Aujourd’hui, le train va partir. L’Europe va-t-elle rester passive ou contribuer à cette dynamique?», s’est interrogé le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en répondant à une question de l’agence Europe sur la décision des États Unis de reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara. Pour Bourita, il s’agit d’ «une évolution naturelle de la position américaine», précisant que «lorsqu’on dit autonomie, je ne pense pas qu’il y ait autonomie en dehors d’une souveraineté». Et de rappeler que le Maroc est prêt à s’engager dans le processus d’une «solution définitive» pour «trouver une solution dans le cadre de son initiative d’autonomie à la question du Sahara». Le ministre a rappelé à cet égard que fin janvier dernier, 42 pays ont soutenu cette démarche. Loin d’être une position isolée, Bourita a souligné, qu’«il suffit que l’Europe sorte de sa zone de confort et soutienne cette tendance internationale». À ce titre, «le processus a tourné en rond pendant des années» et aujourd’hui, «une orientation émerge et c’est cette orientation-là que l’UE doit épouser également».

Les Inspirations Éco


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page