Politique

Maroc-Arabie Saoudite : le Conseil d’affaires veut renforcer la coopération

Trois points principaux ont été abordés lors du Conseil d’affaires maori-saoudien tenu cette semaine: obstacles aux opérations commerciales, création d’un fonds d’investissement commun en faveur des TPME, ainsi que la tenue de la seconde édition du Forum d’investissement Maroc-Arabie Saoudite

Entre le milieu d’affaires marocain et celui saoudien, la synergie semble bien installée. Preuve en est que des deux côtés, l’ambition est aujourd’hui de voir la coopération bilatérale renforcée. Cette volonté a d’ailleurs été au centre des échanges tenus lors du Conseil d’affaires maroco-saoudien qui s’est déroulé mardi dernier. En première ligne des sujets discutés, figuraient notamment les freins qui se dressent devant les hommes d’affaires dans leurs opérations commerciales entre les deux pays, de la création d’un fonds d’investissement commun en faveur des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME), ainsi que de la tenue de la seconde édition du Forum d’investissement Maroc-Arabie Saoudite. Dans ce cadre, une série de recommandations a été émise par les participants, notamment l’identification des secteurs prioritaires de coopération économique entre le Maroc et l’Arabie Saoudite, l’assouplissement des formalités administratives à l’exportation et à l’importation pour les entreprises des deux pays ainsi que la création d’un comité mixte qui se penche sur les obstacles qui entravent les activités commerciales et l’investissement.


Le coprésident du Conseil, Khalid Benjelloun a par ailleurs appelé à la création d’un Fonds d’investissement maroco-saoudien afin de soutenir financièrement et de faciliter aux TPME des deux pays l’accès aux marchés ainsi que pour encourager les partenariats entre les entreprises des deux pays, mettant l’accent sur l’importance de l’organisation, le plus tôt possible, de la deuxième édition du Forum d’investissement maroco-saoudien ainsi que du lancement d’une ligne maritime entre le Maroc et l’Arabie saoudite pour booster les échanges, particulièrement les exportations marocaines agroalimentaires. De son côté, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, a indiqué que «le Conseil d’Affaires maroco-saoudien, bien que ses travaux aient été retardés cette année en raison de la pandémie, est le conseil le plus actif au niveau de la CGEM», se félicitant des fortes relations liant le Maroc et l’Arabie Saoudite. Alj a relevé, en outre, que les relations économiques bilatérales ne reflètent pas les potentialités existantes ainsi que les liens d’amitié exemplaire entre les deux royaumes, faisant savoir dans ce sens que les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Arabie Saoudite se sont chiffrés en 2019 à 14,5 MMDH, dont seulement 1,6 milliards d’exportations marocaines. De même, quelque 250 entreprises à capitaux saoudiens sont installées au Maroc et moins de 20 entreprises marocaines sont présentes en Arabie Saoudite, a-t-il déclaré, soulignant l’importance de renforcer davantage les relations économiques entre les deux pays.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page