Politique

Le « complot du Coronavirus » divise la FGD

Le ton monte entre la secrétaire générale du Parti Socialiste Uni (PSU), Nabila Mounib, et le représentant de la Fédération de la Gauche Démocratique (FGD), Omar Balafrej, à la suite de déclarations controversées sur le « complot du Coronavirus ».

« Tout dialogue s’est terminé avec Nabila Mounib quand elle m’a décrit comme ignorant « , a déclaré Balafrej, ajoutant qu’il « n’y a rien à répondre à de telles déclarations faites par le Secrétaire général ».


Le parti connait actuellement une division entre ses membres après les déclarations de Nabila Mounib concernant le coronavirus, qu’elle a considéré comme « un complot impérialiste de création humaine ».

Immédiatement après ces déclarations formulées par Mounib, le parlementaire Omar Balafrej, a envoyé une question écrite au chef de gouvernement concernant « le soutien à la pensée rationnelle et la lutte contre les superstitions et les mythes avec laquelle beaucoup traitaient du sujet du coronavirus ».

Mounib a considéré que la question du parlementaire la ciblait et a déclaré qu’elle travaillait sur la virologie depuis longtemps en raison de son poste en tant que professeur à l’université, déclarant que « ce qui s’est passé est une honte, et que ça finira mal pour les responsables ».

Dans sa question, Balafrej a estimé que les entités qui lient la propagation du coronavirus à une conspiration « contribuent à perpétuer une vision pessimiste de l’avenir, et cela affecte la relation entre la société et les institutions scientifiques. »

Balafrej a appelé El Otmani à combattre « les interprétations populistes qui trompent l’opinion publique et publient des informations qui menacent parfois la sécurité des citoyens et des citoyens ».

Le député de gauche a appelé le gouvernement à allouer « des programmes de télévision et de radio qui invitent des universitaires marocains et étrangers crédibles à informer l’opinion publique et vulgariser les problèmes et les concepts, basés sur des sources scientifiques ».

 

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page