Monde

Yémen: 40 morts dans un premier raid américain sous Trump contre Al-Qaïda

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

 

Trente membres présumés d’Al-Qaïda dont des chefs, sept femmes et trois enfants ont été tués dimanche dans le premier raid d’envergure mené au Yémen par les Etats-Unis depuis l’arrivée au pouvoir de Donald Trump.


L’opération a été menée tôt ce matin à Yakla, dans la province de Baïda (centre du Yémen), a indiqué un responsable yéménite dont le bilan a été confirmé à l’AFP par des sources tribales. Des drones et des hélicoptères Apache, munis de mitrailleuses lourdes, ont pris pour cible des repaires d’Al-Qaïda dans une école, une mosquée et un dispensaire.

Des sources tribales ont fait état de l’implication de commandos américains au sol. Le chef local d’Al-Qaïda, identifié comme étant Abou Barzane et de nationalité étrangère, figure parmi les personnes tuées dans l’opération.

Trois chefs tribaux alliés à Al-Qaïda ont également trouvé la mort dans des attaques contre leurs maisons, ont rapporté des sources tribales et locales, précisant qu’il s’agissait des frères Abdelraouf et Soltan al-Zahab et Saïf Alawai al-Jawfi.

Les Etats-Unis, les seuls dans la région à disposer de drones pouvant atteindre des cibles au Yémen, considèrent la branche d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) comme la plus dangereuse du réseau jihadiste.

Dans un décret publié samedi sur l’immigration et qui vise sept pays majoritairement musulmans, dont le Yémen, le président Trump a promis de s’attaquer aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) mais aussi d’Al-Qaïda.

 

 

 

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page