Monde

Tunisie : limogeage du ministre de l’Énergie pour corruption

 
Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed, a limogé le ministre de l’Énergie et des mines, Khaled Kaddour, poursuivi depuis 2017 pour corruption, ainsi que d’autres hauts responsables de ce ministère, selon un communiqué officiel publié ce vendredi.

Ministre de l’Énergie depuis septembre 2017, Kaddour, 60 ans, a comparu en novembre 2017 devant un juge du pôle financier pour « corruption administrative et financière » au sein du ministère, tout en restant à son poste.

Son procès est toujours en cours.

Le secrétaire d’État du ministère de l’Énergie, Hachem Hmidi, les deux directeurs généraux -respectivement des Affaires juridiques et des Carburants- ainsi que le P-DG de la Société tunisienne des activités pétrolières ont aussi été démis de leurs fonctions.

Chahed va également ouvrir une enquête sur le fonctionnement du ministère.

Il a par ailleurs décidé de former une commission d’experts pour restructurer le ministère de l’Énergie et des mines, qui va être rattaché à celui de l’Industrie, selon le communiqué qui ne précise pas si cette mesure est temporaire.

Fadhel Abdelkéfi, ministre des Finances par intérim et ministre de l’Investissement, avait également été contraint à démissionner après une condamnation à trois ans de prison pour corruption en août 2017, à l’issue d’un procès par contumace dont il avait indiqué ne pas avoir été informé. Après avoir fait appel, il avait finalement bénéficié d’un non-lieu.

 

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page