Monde

Thierry Bolloré assure l’intérim à Renault

  
Le Conseil d’administration de Renault a confié mardi soir « à titre provisoire » la direction exécutive du groupe au numéro deux du groupe, Thierry Bolloré, qui disposera des « mêmes pouvoirs » que Carlos Ghosn, actuellement en garde à vue au Japon.

« Ghosn, temporairement empêché, demeure président-directeur général », a souligné dans un communiqué le constructeur automobile français à l’issue d’une réunion extraordinaire de son Conseil d’administration, convoquée après l’arrestation de Ghosn, soupçonné de malversations.

De même source, le Conseil d’administration a demandé « à Nissan, sur le fondement des principes de transparence, de confiance et de respect mutuel de la Charte de l’Alliance, de lui transmettre l’ensemble des informations en sa possession dans le cadre des investigations internes dont Ghosn a fait l’objet ».

En effet, « à ce stade, le conseil n’est pas en mesure de se prononcer sur les éléments dont disposeraient Nissan et les autorités judiciaires japonaises à l’encontre de Ghosn », a précisé cette entité.

« Le Conseil d’administration a nommé, à titre provisoire, Thierry Bolloré en qualité de directeur général délégué. Il exercera, à ce titre, la direction exécutive du groupe, disposant ainsi des mêmes pouvoirs que Ghosn », a en outre précisé le Conseil d’administration.

Le conseil a aussi indiqué qu’il se réunira régulièrement, sous la présidence de l’administrateur, Philippe Lagayette, « pour préserver les intérêts de Renault et assurer la pérennité de l’Alliance » avec les constructeurs japonais, Nissan et Mitsubishi.

 

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page