Monde

Sarkozy renvoyé en procès pour ses dépenses de campagne 2012

Après avoir échoué à revenir au pouvoir, l’ex-président de droite français Nicolas Sarkozy voit son horizon judiciaire s’obscurcir à nouveau avec son renvoi en procès pour ses dépenses faramineuses lors de la campagne présidentielle de 2012.


C’est la deuxième fois qu’un ancien président est renvoyé en procès dans une affaire politico-financière depuis 1958, après Jacques Chirac (1995-2007), condamné en 2011 à deux ans de prison avec sursis dans une affaire d’emplois fictifs à la mairie de Paris.
Nicolas Sarkozy, 62 ans, est renvoyé en procès pour financement illégal de sa campagne électorale, un délit passible d’un an de prison et de 3.750 euros d’amende.
La décision du juge Serge Tournaire était attendue depuis quelques semaines. Le parquet de Paris avait aussi requis un procès pour Nicolas Sarkozy, qui a été sèchement éliminé en novembre à la primaire de son camp pour la présidentielle cette année. Un chiffre bien au-dessus du plafond légal, alors fixé à 22,5 millions.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page