Monde

Saisonnières marocaines : un nouveau scandale sexuel éclate en Espagne

Une enquête menée par les agents de la Guardia Civil dans la région de Murcie révèle les agissements d’un contremaître qui aurait abusé et extorqué de l’argent à plusieurs journalières marocaines irrégulières.

Amal Baba Al, DNC à Séville / Les Inspirations Éco

Jawari (esclave concubine). C’est cette appellation «exotique», à connotation péjorative, que les agents de la Guardia Civil ont choisie pour désigner la nouvelle affaire qui a éclaté en Espagne à propos de supposés abus sexuels et d’exploitation qu’auraient subis cinq journalières marocaines irrégulières dans la région de Murcie. Le présumé coupable, poursuivi en état de détention, est âgé de 58 ans et d’origine marocaine. Il n’est autre que le contremaître chargé de fournir une main-d’œuvre bon marché aux patrons d’exploitations agricoles qui font appel à ses services. Au vu de ses origines et de sa longue expérience dans le secteur, M. Z. avait la réputation de fournir une main-d’œuvre à bas prix et surtout, soumise. C’est le syndicat Commissions ouvrières (CCOO) qui a révélé cette affaire suite à une plainte des victimes.

Selon l’enquête menée par la centrale syndicale, les journalières irrégulières travaillaient d’arrache-pied pendant huit heures et devaient se soumettre au chantage sexuel de leur agresseur, chargé du recrutement de la main-d’œuvre, sous peine de perdre l’opportunité de travailler. Selon la formation syndicale, se soumettre à ses pulsions sexuelles était pour ces saisonnières le seul moyen de se faire embaucher. «Elles touchaient 13 euros au noir alors que la convention collective établit le salaire journalier à 53 euros. De plus, il leur réclamait 7 euros chacune pour le transport à bord de son véhicule, afin de les emmener dans la zone des exploitations agricoles», a révélé Alejandra Garcia, du CCOO, au journal El Publico. Des vidéos à caractère pornographique ont été envoyées par le présumé agresseur à ses victimes pour les pousser à se soumettre à sa volonté…………………………………………………………….

LIRE LA SUITE SUR LES ECO PLUS

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page