Monde

Produits de base : la CNUCED alerte sur la dépendance des exportations

Les pays sont de plus en plus dépendants aux exportations des produits de bases, estime la CNUCED dans son dernier rapport. Ce phénomène expose deux tiers des pays en développement à des chocs économiques.

La forte dépendance vis-à-vis des exportations de produits de base s’est accrue au niveau mondial, exposant deux tiers des pays en développement à des chocs économiques tels qu’une fluctuation importante des cours, a indiqué la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) dans son rapport State of Commodity Dependence 2021, sur l’état de la dépendance vis-à-vis des produits de base dans le monde. «Le nombre de pays dépendants des exportations de produits de base a augmenté au cours de la dernière décennie, passant de 93 en 2008-2009 à 101 en 2018-2019», souligne la CNUCED. La valeur nominale des exportations mondiales de produits de base a atteint 4,380 milliards de dollars en 2018-2019, soit une augmentation de près de 20% par rapport à 2008-2009, précise la même source.


Cette situation «a tendance à rendre les pays plus vulnérables aux chocs économiques», a déclaré Janvier Nkurunziza, responsable du service des produits de base à la CNUCED, dans un communiqué. «Cette dépendance peut, en effet, avoir un effet négatif sur la valeur des exportations, ainsi que sur les recettes fiscales et nuire au développement économique du pays», a-t-il estimé. La CNUCED considère qu’un pays est dépendant des exportations de produits de base lorsque celles-ci représentent plus de 60% de la valeur totale de ses exportations de marchandises.

La plupart des pays, qui se trouvaient dans cette situation en 2008-2009, le sont restés en 2018-2019, ce qui souligne bien la persistance de ce phénomène, fait observer le rapport. De plus, la dépendance aux produits de base touche principalement les pays en développement, 87 d’entre eux étant considérés comme dépendants sur la période 2018-2019. Sur les 101 pays dépendants des produits de base en 2018-2019, 38 l’étaient par rapport aux exportations de produits agricoles, 32 vis-à-vis des exportations minières et 31 par rapport à celles des combustibles. Ceci est particulièrement significatif en Afrique et en Océanie, selon la CNUCED. En effet, plus des trois quarts des pays de ces deux régions étaient considérés comme dépendants de ce type d’exportations, qui représentaient, en moyenne, plus de 70 % des recettes totales d’exportation de marchandises, souligne le rapport.

Sami Nemli avec Agence / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page