Monde

L’ONU alerte contre une « catastrophe humanitaire » en Ukraine

Des responsables des Nations Unies ont mis en garde vendredi contre une “catastrophe humanitaire” en Ukraine, théâtre d’un conflit armé avec la Russie.

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation en Ukraine, ces responsables ont réclamé le libre passage pour le personnel humanitaire et une priorité au déminage et à l’aide psychosociale pour des populations traumatisées.

“La situation des civils en Ukraine demeure catastrophique”, a déclaré la cheffe des affaires politiques de l’ONU, Rosemary DiCarlo, citant les 6.322 civils tués et 9.634 autres blessés qui ont été enregistrés depuis le début du conflit, ajoutant que “les chiffres réels sont probablement considérablement plus élevés”.

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques a souligné l’inquiétude de l’ONU à la suite des bombardements qui ont touché 30% des centrales électriques du pays depuis le 10 octobre particulièrement à Kyïv, Dnipropetrovsk, Lviv, Kharkiv et Sumy, “exposant la population, au moment où les prix du gaz et du charbon montent en flèche, à des conditions extrêmes, voire létales, durant l’hiver qui approche”.

“Soyons clairs : en vertu du droit international humanitaire, les attaques visant des civils et des infrastructures civiles sont interdites”, a martelé Mme DiCarlo. « Il en va de même pour les attaques contre des objectifs militaires qui risquent de causer aux civils des dommages excessifs par rapport à l’avantage militaire concret et direct attendu”, a-t-elle dit.

Mme DiCarlo a néanmoins salué l’annonce, lundi dernier, d’un échange de prisonniers de guerre entre l’Ukraine et la Russie durant lequel 110 captifs russes ont été échangés contre 108 Ukrainiens, qui pour la première fois étaient toutes des femmes, incluant des civiles, des militaires et des gardes-frontières.

Abordant l’impact mondial, substantiel et croissant, de la guerre, la Secrétaire générale adjointe a décrit l’effet positif de l’Initiative céréalière de la mer Noire qui a permis de réduire et de stabiliser les prix alimentaires, permettant l’exportation de près de 8 millions de tonnes de grains vers les régions en demande.

“Pour maintenir la sécurité alimentaire au niveau mondial, il est essentiel que cette initiative soit prolongée après le mois de novembre, y compris pour l’approvisionnement en engrais russes”, a-t-elle assuré.

De son côté, la Coordinatrice humanitaire des Nations Unies en Ukraine, Denise Brown, a déclaré devant les membres du Conseil de sécurité que “l’ampleur de la catastrophe humanitaire est stupéfiante”.

Elle a rappelé que près de 18 millions de personnes, soit plus de 40% de la population ukrainienne a besoin d’aide humanitaire.

Quelque 14 millions de personnes ont été forcées de fuir leur foyer, dont 6,2 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays et près de 7,7 millions de réfugiés, selon l’ONU.

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page