Monde

La disparition de 110 élèves à Dapchi confirmée par le gouvernement

 

Le gouvernement nigérian a confirmé dimanche la disparition de 110 jeunes filles à Dapchi, dans le nord-est du pays, après l’attaque de leur école par le groupe terroriste de Boko Haram.

«Le gouvernement fédéral peut confirmer que 110 étudiantes de l’école publique de Dapchi, dans l’État de Yobe, n’ont pas été retrouvées, après que des assaillants, suspectés être d’une faction du groupe de Boko Haram ont envahi leur établissement lundi 19 février», indique un communiqué du ministère nigérian de l’Information.

Des membres présumés du groupe Boko Haram sont arrivés, le 19 février, à la nuit tombée à Dapchi dans un convoi de véhicules dans le but d’enlever des élèves, selon les témoignages des habitants.

Si des centaines de jeunes filles ont réussi à s’enfuir en panique, ce kidnapping de masse rappelle l’enlèvement de 276 lycéennes à Chibok en avril 2014, qui avait donné à Boko Haram une tragique notoriété sur la scène internationale, entraînant une vague d’émotion mondiale sur les réseaux sociaux avec le mouvement «bring back our girls».

 

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page