Monde

L’UMF va former des Imams sur le sol français, dès 2018

L’Union des mosquées de France (UMF) a réuni hier dimanche son Conseil d’administration pour renouveler ses instances nationales. Le communiqué publié, à l’issue de cette réunion, a insisté sur la nécessité de tirer profit de l’expérience du Maroc en matière de formation des Imams et des Morchidates.

Cette future coopération est un choix «pragmatique et mûrement réfléchi» pour l’UMF. En effet dans le cadre de la déclaration commune franco-marocaine, signée le 19 septembre 2015, en présence des deux chefs d’État, que l’UMF accompagne des jeunes Français candidats et candidates à la fonction de «l’imamat».


Ainsi, le président de l’UMF, Mohammed Moussaoui, a rappelé que l’Institut Mohammed VI de Rabat accueille plus d’un millier d’étudiants et étudiantes de différentes nationalités, notamment, des Français.

Le Conseil d’administration de l’UMF a procédé, à cette occasion, à l’élection de son nouveau bureau national à la tête duquel, son président sortant, Mohammed Moussaoui, a été réélu à l’unanimité pour un deuxième mandat de trois ans.

L’UMF a adopté une nouvelle organisation territoriale de l’union, suivant le découpage régional de la France, s’appuie désormais sur 13 UMR (Représentations régionales de l’UMF).

L’UMF, qui ambitionne de créer son propre institut de formation sur le sol français, vient d’obtenir l’aval de son Conseil d’administration pour ce projet qui devrait voir le jour dès la rentrée de septembre 2018.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page